(Vidéo replay) Badr Hari vs Arkadiusz Wrzosek – Full Fight – Glory 80

(Vidéo replay) Badr Hari vs Arkadiusz Wrzosek FULL FIGHT GLORY 80




L’événement de kickboxing GLORY 80 dans la Trixxo Arena à Hasselt a été arrêté samedi soir lors du KO de Badr Hari par Arkadiusz Wrzosek. Les choses sont devenues complètement incontrôlables lorsqu’une centaine de fans se sont révoltés. 14 spectateurs ont eu besoin de soins et 4 agents ont subi des contusions. 7 200 spectateurs se sont rendus samedi soir à la Trixxo Arena de Hasselt pour l’événement de kickboxing GLORY 80. Le combat entre Badr Hari et le le Polonais Arkadiusz Wrzosek était très attendu. En septembre, l’Amstellodamois de 37 ans avait perdu contre le Polonais, il y avait donc une ambiance explosive dans la Trixxo Arena avant même le combat.




Outre la « Badr Army », de nombreux fans polonais ont également assisté au combat. En effet, Wrzosek était soutenu par des supporters d’ADO La Haye, un club de football de deuxième division néerlandaise, dont il est lui-même un ardent fan, très amis avec ceux du Legia Varsovie, et des compatriotes. Les agents de sécurité ont éprouvé les pires difficultés à séparer les deux camps, au cours d’une soirée qui a tourné au fiasco total. Hari a dominé les premier et deuxième tours, mais a ensuite reçu un coup de pied haut de Wrzosek. Le Marocain s’est précipité droit et a survécu au deuxième tour. Mais à partir du troisième tour, les choses ont complètement mal tourné dans l’arène.




Les fans se sont lancés des chaises et ont cherché une confrontation. Les journalistes et les spectateurs ont dû fuir et les enfants pleuraient. « Allez, ces gars-là se sont entraînés dur, montrez un peu de respect ! », a-t-on appelé pour calmer l’ambiance. Mais ça n’a pas marché. Le chaos était si grand que l’organisation a décidé d’arrêter le combat et même tout l’événement. Résultat, le Belgo- marocain Jamal Ben Saddik n’a pas pu passer à l’action pour le dernier combat de la soirée. La police est intervenue rapidement et en masse. Aucune arrestation n’a été effectuée. 14 personnes ont dû être prises en charge par la Croix-Rouge, mais personne n’a été transporté à l’hôpital. Quatre officiers ont également été blessés.