Algésiras s’attend à une reprise des liaisons maritimes avec le Maroc

Algésiras s’attend à une reprise des liaisons maritimes avec le Maroc




a « réconciliation » entre Rabat et Madrid ouvre la voie à une reprise des liaison maritimes entre le Royaume du Maroc et l’Espagne.

Le président de l’Autorité portuaire de la baie d’Algésiras, Gerardo Landaluce, espère que le rapprochement entre l’Espagne et le Maroc permettra le rétablissement des services de transbordement de passagers entre les deux rives du détroit, fermés depuis deux ans maintenant, depuis l’apparition du Covid-19.

Pour Landaluce, la déclaration du gouvernement espagnol dans laquelle il annonce le début d’une nouvelle étape des relations bilatérales avec le Royaume du Maroc pour « normaliser les relations diplomatiques mais aussi économiques » représente une étape « très importante » dans le domaine portuaire visant à rétablir la pleine normalité de la circulation maritime.




« Nous espérons que ces déclarations pourront se concrétiser bientôt car il y a un secteur de notre place portuaire qui vit très mal depuis deux ans avec l’interruption de la liaison maritime. Nous espérons qu’elle reviendra à la normale dès que possible », a-t-il déclaré.

Il y a deux ans, le Royaume du Maroc avait décidé de suspendre sine die le trafic de passagers avec l’Espagne via le détroit par mesure de précaution en raison de la pandémie du coronavirus.

Depuis lors, les compagnies maritimes et les entreprises qui leur assurent des services dans les ports d’Algésiras et de Tarifa sont plongées dans une crise économique sans précédent aggravée par l’annulation pour deux années consécutives de l’ Opération Marhaba, qui dans ses dernières éditions coordonnait le passage de l’Europe au Royaume du Maroc et le retour de plus de trois millions de passagers chaque été et de près de 800.000 véhicules.