Agadir: les États-Unis transfèrent 2 bateaux d’interception à la Marine Royale marocaine

Agadir: les États-Unis transfèrent 2 bateaux d’interception à la Marine Royale marocaine




Les États-Unis ont transféré ce jeudi, lors d’une cérémonie au port d’Agadir, deux bateaux d’interception de type «Metal Shark», à la Marine Royale marocaine, en marge de la dernière réunion de planification de l’exercice African Lion 2022, apprend-on d’un communiqué.

«La cérémonie d’aujourd’hui constitue une nouvelle étape du partenariat sécuritaire solide qui lie nos deux pays, axé sur le maintien de la paix et de la stabilité régionales», a déclaré le lieutenant-colonel Teremuura Shamel, chef du Bureau de coopération sécuritaire à l’ambassade des États-Unis au Royaume du Maroc.

«Nos deux marines partagent une longue histoire de collaboration visant à sécuriser les eaux en haute mer, particulièrement les 13 kilomètres du détroit de Gibraltar, contre la criminalité, le terrorisme, le trafic de drogue et la traite des êtres humains.




Ces défis transcendent les frontières internationales, d’où la nécessité de la collaboration afin de les combattre efficacement», a-t-il ajouté.

Les deux bateaux, d’une longueur de 11 mètres et d’une valeur de 970 000 dollars (9,416 millions de dirhams), visent à renforcer la capacité du Royaume du Maroc à mettre un terme au trafic illicite dans les eaux régionales, et s’inscrivent dans le cadre plus large du partenariat militaire entre le Maroc et les États-Unis.

Des responsables de haut niveau des Forces armées royales marocaines et leurs homologues américains se sont réunis à l’État-Major de la Zone Sud, afin de discuter des préparatifs de l’exercice African Lion 2022, qui se déroulera durant la seconde moitié du mois de juin au Royaume du Maroc, tandis que des étapes de l’exercice auront également lieu en Tunisie, au Sénégal et au Ghana.




L’exercice de 2021 fut le plus important depuis son lancement et a compté plus de 7 000 participants provenant de 9 pays ainsi que de l’OTAN, précise-t-on.

La cérémonie d’aujourd’hui et la réunion de planification de l’African Lion font suite à des entretiens de haut niveau, tenus le mois dernier à Casablanca, entre la direction des Forces navales américaines Europe-Afrique/6e flotte et la Marine royale marocaine, axés sur l’interopérabilité maritime future et le renforcement de la relation bilatérale.

Au cours des dernières semaines, le personnel militaire marocain a participé à la dernière série de formations en cours sur l’action humanitaire anti-mines et la neutralisation des engins explosifs, organisée par les forces des Marines américains et la Garde nationale de l’Utah.