Sahara marocain: des pays européens susceptibles d’emboîter le pas à l’Espagne

Sahara marocain: D’autres pays européens susceptibles d’emboîter le pas à l’Espagne (ex-responsable onusien)




D’autres pays européens sont susceptibles d’emboiter le pas à l’Espagne en soutenant l’initiative marocaine d’autonomie au Sahara, compte tenu de l’importance géopolitique du Royaume du Maroc, a souligné l’ancien secrétaire général adjoint de l’ONU aux opérations de la paix, Bernard Miyet.

La nouvelle position de l’Espagne en faveur de l’initiative marocaine d’autonomie est « susceptible d’influencer d’autres pays européens, compte tenu de l’importance géopolitique du Maroc, un partenaire privilégié de l’Union européenne », a déclaré M. Miyet au portail d’information EU Today.

Et d’ajouter que « le Royaume du Maroc constitue un pôle de stabilité en Méditerranée occidentale face aux défis sécuritaires et migratoires qui peuvent se présenter et les Européens souhaitent préserver cette situation ».




Après avoir rappelé que l’initiative d’autonomie présentée par le Maroc en 2007 a été qualifiée de « crédible et sérieuse » au sein du Conseil de sécurité de l’ONU, il a indiqué que “la solution d’autonomie deviendrait, dans ce contexte, plus attractive face à un processus référendaire enlisé depuis si longtemps”.

Pour l’ancien secrétaire général adjoint de l’ONU aux opérations de la paix, le soutien également de la France au plan d’autonomie marocain « pourrait être un facteur majeur dans l’élaboration d’une position européenne commune ».

« Suite à la reconnaissance par les États-Unis de la souveraineté du Royaume du Maroc sur son Sahara, position soutenue par plusieurs pays européens dont l’Allemagne et le groupe de Visgrad (Pologne, Tchéquie, Slovénie), l’Espagne apporte désormais son soutien sans équivoque au plan marocain », rappelle EU Today.