Les États-Unis veulent convaincre le Maroc de se joindre aux sanctions contre la Russie

Les États-Unis veulent convaincre le Maroc de se joindre aux sanctions contre la Russie




Les États-Unis exhortent le Royaume du Maroc (qui a jusque-là adopté une position neutre sur la guerre en Ukraine), Israël et l’Algérie à sanctionner, à leur tour, la Russie.

Le sujet est au menu des discussions que Antony Blinken, secrétaire d’État américain aura avec les responsables de ces pays dans le cadre de sa tournée internationale qui démarre ce samedi 26 mars.

Convaincre Israël, le Royaume du Maroc et l’Algérie à se joindre aux sanctions contre la Russie.

C’est l’un des sujets centraux que le chef de la diplomatie américaine abordera avec de hauts responsables marocains, israéliens et algériens lors de sa tournée internationale, fait savoir The Irish Times.

Les Occidentaux ont pris une avalanche de sanctions contre Moscou, pour l’isoler en cette période de guerre russo-ukrainienne.




Les pays arabes ont préféré éviter une éventuelle brouille avec le président russe Vladimir Poutine. Certains d’entre eux ne veulent pas non plus froisser leurs partenaires américains.

Les États-Unis s’attendent à ce que ces pays prennent, eux aussi, des sanctions contre la Russie.

Lors de cette tournée, Antony Blinken soulignera que les États-Unis sont solidaires avec le gouvernement et le peuple ukrainiens face à l’invasion russe, et continueront à travailler en étroite collaboration avec leurs alliés et partenaires, afin de prendre des sanctions supplémentaires contre Moscou, a annoncé le Département d’État.

Israël et la Palestine sont deux les premières étapes de cette tournée.

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken y rencontrera de hauts responsables des deux pays.




Parmi eux, le Premier ministre israélien Naftali Bennett et le ministre israélien des Affaires étrangères Yair Lapid.

Le patron de la diplomatie américaine participera à une réunion d’homologues d’Israël et des trois pays arabes qui ont normalisé leurs relations diplomatiques avec l’État hébreu — Bahreïn, les Émirats arabes unis et le Royaume du Maroc.

Au Royaume du Maroc, le secrétaire d’État américain rencontrera le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita et le dirigeant émirati Mohammed bin Zayed.

En Algérie, dernière étape de cette tournée, Antony Blinken s’entretiendra avec le président algérien Abdelmadjid Tebboune et son ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra au sujet des questions de sécurité régionale et de relations commerciales.