L’UNESCO confie au Maroc l’organisation de la prochaine CONFINTEA

L’UNESCO confie au Maroc l’organisation de la prochaine CONFINTEA




Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports et l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) ont signé, à Rabat, une convention de partenariat prévoyant notamment la tenue en juin prochain au Maroc de la 7ème Conférence internationale sur l’éducation des adultes (CONFINTEA VII).

Cet évènement de portée mondiale se tiendra du 15 au 17 juin à Marrakech sous le thème « Apprentissage et éducation des adultes pour le développement durable: un agenda transformationnel », d’après la convention signée par le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports, Chakib Benmoussa, et la directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay.

La CONFINTEA VII devrait encourager les États membres de l’UNESCO à mettre en place des politiques, des incitations, des cadres réglementaires ainsi que des structures et mécanismes institutionnels pour contribuer notamment à la promotion de la culture des droits de l’homme, de justice sociale et de la durabilité.

À cette occasion, Benmoussa a souligné que l’apprentissage tout au long de la vie figure parmi les priorités du projet de réforme de l’éducation et du Nouveau modèle de développement (NMD), se réjouissant du choix du Maroc comme premier pays arabe et africain à accueillir cet évènement mondial.




Il a également réitéré l’engagement du Royaume en faveur de l’éducation des adultes et de l’apprentissage tout au long de la vie, lesquels ont été salués par le 4ème rapport mondial de l’UNESCO publié en 2019, mentionnant l’adhésion de Chefchaouen et Benguerir dans le réseau mondial des villes de lecture pour soutenir la mise en oeuvre de ce programme, en partenariat avec l’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL).

Il a également rappelé l’obtention par le Maroc d’une chaire UNESCO grâce à la mise en place d’un observatoire de l’apprentissage tout au long de la vie, ainsi que sa contribution à l’élaboration de mécanismes de suivi et d’évaluation du niveau d’apprentissage.

Pour sa part, Mme Azoulay s’est félicitée de l’engagement du Maroc pour la tenue de cette conférence internationale axée sur l’éducation des adultes.

« L’éducation tout au long de la vie est le meilleur investissement qu’un pays peut faire », a-t-elle dit, ajoutant qu’elle représente la base de l’égalité des chances et de l’accès à une scolarité de qualité.




Plus de 1.000 participants sont attendus à cette conférence qui examinera les politiques efficaces d’apprentissage et d’éducation des adultes dans une perspective d’apprentissage tout au long de la vie et dans le cadre des Objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies.

Les participants devront élaborer un nouveau cadre d’action sur l’apprentissage et l’éducation des adultes qui remplacera le Cadre d’action de Belém (Brésil), adopté lors de la CONFINTEA VI en 2009.

Compte tenu des progrès constants de l’intelligence artificielle, une attention particulière sera accordée à l’utilisation des technologies de l’information et des communications pour promouvoir l’accès à l’apprentissage, à l’éducation des adultes et l’inclusion.

Ont pris part à cette cérémonie la ministre déléguée en charge de la Transition numérique et de la réforme de l’administration, Ghita Mezzour, et le Directeur général de l’Organisation du Monde Islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ICESCO), Salim M. Al Malik, ainsi que d’autres responsables du Maroc et des Nations Unies accrédités à Rabat.