La BAD mobilise plus d’un milliard de dollars au Maroc

La Banque africaine de développement mobilise plus d’un milliard de dollars au Maroc




La Banque africaine de développement (BAD) a annoncé la mobilisation de plus d’un milliard de dollars sur les deux prochaines années pour appuyer le Royaume du Maroc afin de déployer sa vision stratégique, renforcer sa résilience climatique et soutenir la relance.

«Dans un contexte de relance post-Covid-19 et de sécheresse de grande ampleur, nous nous tenons aux côtés de notre premier partenaire, le Maroc.

Plus d’un milliard de dollars seront mobilisés sur les deux prochaines années pour appuyer les secteurs de l’eau, de l’agriculture, de l’inclusion sociale, du développement humain et des infrastructures», a déclaré, au terme d’une visite de travail dans le Royaume, Beth Dunford, vice-présidente du Groupe de la Banque africaine de développement en charge de l’agriculture et du développement humain et social.




Au cours de son séjour au Maroc, Mme Dunford a rencontré plusieurs membres du gouvernement marocain, indique un communiqué de la Banque africaine de développement, notamment Nizar Baraka, ministre de l’Équipement et de l’eau, Mohammed Sadiki, ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, ainsi que le ministre délégué auprès du ministre de l’Économie et des finances, chargé du budget, Fouzi Lekjaa.

Plusieurs responsables de la Banque africaine de développement figuraient dans sa délégation dont Mohamed El Azizi, directeur général pour l’Afrique du Nord, Toda Atsuko, directrice du Département du financement agricole et du développement rural, Martin Fregene, directeur du Département de l’agriculture et de l’agro-industrie.




Il y avait aussi Achraf Hassan Tarsim, représentant résident de la Banque africaine de développement au Royaume du Maroc.

Les discussions ont mis en évidence la volonté partagée de soutenir une gestion plus durable et plus efficiente de l’eau, particulièrement en période de sécheresse qui a vu la mise en place d’un plan anti-sécheresse exceptionnel de plus d’un milliard de dollars.

«Notre relation avec la Banque africaine de développement est particulièrement importante.

Nous souhaitons renforcer notre partenariat pour développer des infrastructures stratégiques et accélérer la dynamique de développement économique et sociale du Maroc», a souligné pour l’occasion le ministre de l’Équipement, Nizar Baraka.