Sahara marocain: l’Algérie va revoir tous ses accords commerciaux avec l’Espagne

Sahara marocain: l’Algérie va revoir tous ses accords commerciaux avec l’Espagne




En réaction à la décision du gouvernement de Pedro Sanchez de soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara marocain, l’Algérie prévoit de « réviser » tous les accords commerciaux avec l’Espagne, mais continuera à fournir du gaz au pays, du moins jusqu’à la fin du contrat.

Le gouvernement algérien « va revoir tous les accords avec l’Espagne, dans tous les domaines », a indiqué lundi Chakib Kaid, le secrétaire général du ministère algérien des Affaires étrangères, dans une interview à El Comercio à Rome.

Il a précisé que, toutefois, son pays n’arrêtera pas de fournir du gaz à l’Espagne, mais pourrait ne pas renouveler les contrats gaziers en cours après leur expiration en 2030.

Kaid a assuré que son gouvernement « n’a pas été informé » de la décision de l’Espagne de soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara.




« Nous sommes très surpris par ce revirement », a-t-il déclaré.

De son côté, le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, n’a pas précisé, lors de sa conférence de presse du 18 mars, s’il s’était entretenu avec son homologue algérien sur ce sujet.

L’Algérie, qui a fourni près de 45% du gaz à l’Espagne en 2021, est devenue depuis l’invasion russe en Ukraine une alternative pour l’approvisionnement en gaz en Europe.

D’ailleurs, le pays se prépare à renforcer sa coopération énergétique avec l’Italie qui couvrait 43% de ses besoins énergétiques avec des achats à Moscou en 2021.

Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, est attendu en mai prochain dans la capitale italienne.