(Vidéo) Le Maroc décroche son ticket pour la Coupe du Monde 2022

(Vidéo) Le Maroc décroche son ticket pour la Coupe du Monde 2022




Les Lions de l’Atlas ont décroché leur ticket pour la Coupe du Monde 2022, après leur victoire sur la République démocratique du Congo (4-1), ce mardi au complexe Mohammed V de Casablanca.

Ouf !

C’est certainement ce grand soupir de soulagement qu’ont dû lâcher des millions de Marocains après le coup de sifflet final de Maroc-RDC.

Enfin !

Après une Coupe d’Afrique des Nations décevante et une série de petits matchs face à des adversaires moyens, les Lions de l’Atlas ont de nouveau rugi pour arracher une précieuse victoire pleine de cœur, ce mardi 29 mars, face à la République démocratique du Congo (4-1).

Mais au-delà du symbole, ce résultat propulse les coéquipiers d’Achraf Hakimi en Coupe du Monde Qatar 2022, la deuxième qualification de suite et la sixième de l’histoire du Maroc.




Ce récital a commencé par un superbe but de Azzedine Ounahi (20e).

Le milieu de terrain d’Angers a ouvert la voie aux Lions et enflammé un complexe sportif Mohammed V complètement acquis à leur cause.

Premier frisson.

Alors qu’on s’attendait à ce que les Marocains gèrent leur avantage jusqu’à la fin de la première mi-temps, Tarik Tissoudali marque le deuxième but à la 7e minute du temps additionnel.

Une folie furieuse et un deuxième frisson.

Entracte, sandwich-coca, WC puis reprise du spectacle.

Les Lions ont poursuivi leur domination et dès la 54e minutes, le même Ounahi inscrit le 3e but du Maroc.

Troisième frisson.




Les coéquipiers de Saiss allaient-ils gérer leur avantage jusqu’à la fin de la rencontre? Loin de là! Achraf Hakimi a enfoncé le clou en marquant à la 69e minute.

Quatrième frisson.

Les Congolais sauvent toutefois l’honneur grâce à un magnifique but de l’ancien rajaoui, Ben Malango (77e).

Ensuite, la bobine tourne tranquillement jusqu’au coup de sifflet final du Burundais Pacifique Ndabihawenimana.

Cinquième frisson, happy end. Générique de fin ?

Loin de là!

Les supporters des Lions de l’Atlas ont illico presto submergé les boulevards de toutes les villes du pays.

En cette nuit du 29 mars, ils sont bien partis pour avoir des sixième et septième frissons.