L’Ukraine rappelle son ambassadrice au Maroc

L’Ukraine rappelle son ambassadrice au Maroc




Les ambassadeurs ukrainiens au Royaume du Maroc et en Géorgie ont été rappelés par le président ukrainien Volodymyr Zelensky, en raison de leur incapacité « à défendre les intérêts du pays ».

C’est dans une vidéo publiée sur Twitter, que Volodymyr Zelensky a annoncé avoir pris deux décrets de rappel de l’ambassadrice d’Ukraine à Rabat, Oksana Vasylieva, ainsi que l’ambassadeur d’Ukraine en Géorgie.

Pour le président ukrainien, les deux diplomates n’ont pas travaillé dans l’intérêt de l’Ukraine en temps de guerre. « Aujourd’hui, j’ai signé un décret pour le rappel des ambassadeurs d’Ukraine au Maroc et en Géorgie.

Il n’y aura pas d’armes (pour l’Ukraine ndlr), il n’y aura pas de sanctions, il n’y aura pas d’obstacles pour les entreprises russes ?




Avec tout le respect que je vous dois, veuillez chercher un autre emploi », a déclaré Zelensky, qui a également appelé les diplomates ukrainiens en Amérique latine, au Moyen-Orient, en Asie du Sud-Est et en Afrique à intensifier leurs efforts. Un coup de balai diplomatique que le président justifie aisément.

L’Ukraine vit des heures troubles et nul n’a le droit de manquer à ses obligations.

« Le front diplomatique est l’un des principaux fronts. Et tout le monde doit travailler aussi efficacement que possible pour gagner et aider l’armée ukrainienne.

Comme chacun de nos défenseurs sur le champ de bataille. Il en va de même pour tout le monde sur le front diplomatique », a résumé le président ukrainien Volodymyr Zelensky.




Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a rappelé que sa décision ne visait pas les pays dans lesquels se trouvaient ces ambassadeurs.

Le 26 février dernier, le Maroc avait par le biais du ministère des Affaires étrangères, donné sa position vis-à-vis du conflit ukrainien.

« Le Royaume du Maroc réitère son soutien à l’intégrité territoriale et à l’unité nationale de tous les États membres des Nations Unies.

Le Royaume du Maroc rappelle, également, son attachement au principe de non recours à la force pour le règlement des différends entre États et encourage toutes les initiatives et actions favorisant un règlement pacifique des conflits ».