Pedro Sánchez attendu au Maroc en mai

Pedro Sánchez attendu au Maroc en mai




Le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, effectuera sa première visite au Royaume du Maroc après sa décision de soutenir le plan d’autonomie du Sahara marocain, probablement en mai, le temps d’apaiser ses partenaires politiques qui ont dénoncé la décision.

Le voyage de Pedro Sánchez à Rabat pour marquer le début de la nouvelle étape des relations avec le Royaume du Maroc, n’aura pas lieu avant le mois de mai, indiquent des sources de la Moncloa à Ok Diario, précisant que le chef de l’Exécutif espagnol va retarder de quelques semaines sa rencontre avec Mohammed VI pour calmer les esprits de ses partenaires politiques (Podemos, ERC et EH Bildu) qui ont désapprouvé le changement de position sur le Sahara.

Le ministre des Affaires étrangères, José Manuel Albares, lui, se rendra comme prévu au Maroc cette semaine.




Ce sera le 1ᵉʳ avril plus exactement, pour préparer la deuxième visite de Sanchez à Rabat depuis sa prise de fonction, la première ayant été effectuée en novembre 2018.

Le changement de position sur le Sahara marocain ne garantit aucune intégrité territoriale à l’Espagne, étant donné que Mohammed VI n’a pris aucun engagement formel dans ce sens, assurent certaines sources qui constatent que l’Espagne a opéré ce revirement historique sans aucune contrepartie du Royaume du Maroc.

Un prix diplomatique qu’ils estiment trop élevé pour juste normaliser les relations.

La question du Sahara marocain a toujours été en toile de fond de la crise entre le Royaume du Maroc et l’Espagne.

Les tensions entre les deux pays se sont exacerbées avec l’entrée « illégale » du chef du groupe séparatiste armé Brahim Ghali en Espagne en avril dernier et l’invasion de migrants à Ceuta qui s’en est suivie en mai.