Le gouvernement marocain s’exprime sur la « dangerosité » des dattes algériennes

Le gouvernement marocain s’exprime sur la « dangerosité » des dattes algériennes




Le gouvernement a réagi à la rumeur concernant la dangerosité des dattes importées par le Royaume du Maroc, notamment en provenance d’Algérie.

Celles-ci font l’objet d’une campagne de boycott très active sur les réseaux sociaux.

S’exprimant lors du point de presse à l’issue du conseil du gouvernement, Mustapha Baitas a précisé que tous les produits alimentaires importés, y compris les dattes, font l’objet d’un contrôle régulier en trois étapes.

Il s’agit de la vérification des dossiers et des documents accompagnant les dattes, tandis que la deuxième étape porte sur le contrôle de la conformité des dattes aux certificats et attestations joints pour vérifier qu’elles répondent aux exigences des textes et lois en vigueur.

Quant à la troisième étape, elle concerne le prélèvement d’échantillons représentatifs pour les analyses en laboratoire, a-t-il rappelé.

Le dernier contrôle effectué par l’Office National de Sécurité Sanitaire des produits Alimentaires (ONSSA) le 22 mars dernier a pris en compte 35 769 tonnes de dattes, dont 424 tonnes impropres à la consommation.