Sahara marocain: l’Algérie menace d’augmenter le prix du gaz à l’Espagne

Sahara marocain: l’Algérie menace d’augmenter le prix de la fourniture de gaz à l’Espagne




L’Algérie envisage de revoir à la hausse les prix de cession du gaz à l’Espagne, après que celle-ci a déclaré son soutien au plan d’autonomie du Sahara marocain, sous souveraineté marocaine, proposé par le Royaume du Maroc.

La société nationale algérienne d’énergie, Sonatrach, a annoncé vendredi la possibilité de « recalculer » le prix de la fourniture de gaz à l’Espagne, dans un contexte de hausse des prix du gaz et du pétrole depuis l’invasion russe en Ukraine le 24 février.

L’Algérie « a décidé de maintenir des prix relativement corrects pour tous ses clients, mais il n’est pas exclu de recalculer les prix avec nos clients espagnols », a indiqué Toufik Hakkar, le PDG de Sonatrach, à l’agence de presse algérienne APS.




La société nationale algérienne d’énergie, Sonatrach, va investir environ 40 milliards de dollars (environ 36,2 milliards d’euros) au cours des quatre prochaines années pour explorer et exploiter des gisements pétroliers et gaziers, a précisé Toufik Hakkar, le PDG de Sonatrach.

Le PDG de Sonatrach a annoncé une augmentation de la capacité de production de gaz de l’Algérie, « ce qui laisse présager des perspectives prometteuses pour les clients européens ».

Les gouvernements portugais et italien ont déjà envoyé des délégations en Algérie pour échanger avec les autorités algériennes sur l’éventualité d’un approvisionnement en gaz.