« Le Maroc n’abandonnera jamais ses revendications sur Ceuta et Melilla »

« Le Maroc n’abandonnera jamais ses revendications sur Ceuta et Melilla »




Le diplomate et ancien directeur du Centre national de renseignement (CNI), Jorge Dezcallar, soutient que le Royaume du Maroc « n’abandonnera jamais » ses revendications sur Ceuta et Melilla, malgré le soutien de l’Espagne au plan d’autonomie du Sahara.

Jorge Dezcallar estime que le gouvernement espagnol doit donner des explications claires sur l’accord conclu avec le Maroc après qu’il a déclaré son soutien au plan d’autonomie du Sahara, considéré comme la solution la plus « sérieuse, crédible et réaliste » au conflit.

« Nous espérons que le gouvernement expliquera comment sa décision contribue à trouver une solution au conflit ou quels avantages l’Espagne en tire », a-t-il déclaré dans un entretien à l’agence de presse privée espagnole Europa Press.

Le diplomate, ambassadeur au Royaume du Maroc entre 1997 et 2001, précise que le Maroc a « utilisé » l’immigration comme « une arme » contre l’Espagne.




Le diplomate, ambassadeur au Maroc entre 1997 et 2001, rappelle l’entrée massive de migrants à Ceuta en mai dernier et les assauts répétés de migrants à Melilla.

Il soutient que le changement de position de l’Espagne sur le Sahara ne changera rien à la réalité et que le Royaume du Maroc continuera de revendiquer les villes occupées de Ceuta et Melilla.

Pour Jorge Dezcallar, le Royaume du Maroc a été « conforté » dans sa position lorsqu’il a obtenu le soutien des États-Unis sous Donald Trump qui ont reconnu sa souveraineté sur le Sahara, en échange de la normalisation des relations diplomatiques avec Israël.

Il a ensuite fait « pression » sur l’Allemagne qui assurait la présidence tournante de l’Union Européenne, et a fini par lui faire changer d’avis sur le Sahara, avant l’Espagne qui, face à la crise « insoutenable », a également fini par déclarer son soutien au plan d’autonomie du Sahara marocain.