L’ouverture à Dakhla d’un consulat de l’OECE confirme le soutien grandissant à la marocanité du Sahara

Nasser Bourita : l’ouverture à Dakhla d’un consulat de l’OECE confirme le soutien grandissant à la marocanité du Sahara




L’ouverture à Dakhla d’un consulat représentant les six pays de l’Organisation des États de la Caraïbe Orientale (OECO) confirme le soutien grandissant à la marocanité du Sahara, a souligné jeudi le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

« L’avantage de ce consulat est qu’il ne représente pas un seul pays, mais six États membres de l’Organisation des États de la Caraïbe Orientale (..). Cela confirme le soutien croissant à la marocanité du Sahara et à la consolidation de la souveraineté du Maroc sur ses provinces du sud », a indiqué Nasser Bourita lors d’un point de presse conjoint avec le Premier ministre du Commonwealth de la Dominique, Roosevelt Skerrit, à l’issue de l’inauguration cette représentation diplomatique à Dakhla.

Nasser Bourita a mis en avant la profondeur des relations entre le Maroc et le Commonwealth de la Dominique et le partenariat solide qui les unit, sous la sage conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, depuis la rencontre, il y a six ans, entre le Souverain et M. Skerrit.




Depuis cette rencontre, les relations bilatérales ont connu un développement très important dans tous les domaines, les deux pays ayant donné l’exemple d’un partenariat diversifié dans plusieurs secteurs, dont l’agriculture, le développement humain et la formation, outre le soutien et le dialogue politique continu, a fait remarquer Nasser Bourita.

Il a également relevé le caractère spécial de la visite de M. Skerrit dans la ville de Dakhla, en particulier, et au Sahara marocain, en général, une visite avec une symbolique particulière marquée par l’ouverture d’un consulat pour les pays membres de l’Organisation des États de la Caraïbe Orientale.

Le ministre a noté que ce déplacement revêt également une grande importance en raison de la signature d’une feuille de route de coopération pour les trois prochaines années, saluant le soutien personnel du Premier ministre du Commonwealth de la Dominique, qui a été « décisif » dans le renforcement de la présence du Maroc aux Caraïbes.

Les positions personnelles et constantes de M. Skerrit en faveur de l’intégrité territoriale du Royaume et de sa souveraineté sur son Sahara « ont été claires dès le premier jour » et ont été exprimées dans toutes les organisations régionales et au niveau des Nations Unies, a insisté Nasser Bourita.




Il a souligné, à cet égard, que les habitants de la région témoignent de cette position solidaire et claire, car ils ont participé plus d’une fois aux 24 ateliers organisés par les Nations Unies dans la région de la Caraïbe, mettant en avant le soutien manifeste de M. Skerrit à la participation des représentants des provinces du Sud à ces réunions ainsi que son refus à toutes les allégations relatives à la représentativité des habitants de ces régions.

Le ministre a indiqué avoir discuté avec M. Skerrit des moyens de renforcer la coopération, à travers ce consulat, entre le Maroc et la Communauté caribéenne (CARICOM), qui compte 14 pays de la région des Caraïbes, évoquant la possibilité de travailler avec le Premier Ministre, en vue de créer un forum entre le Maroc et la CARICOM, à l’instar du Forum Maroc-Pacifique qui s’est tenu à Laâyoune, il y a trois ans.

Il a estimé, dans ce contexte, que la coopération entre les 14 États membres de la Communauté caribéenne et le Royaume, à partir de Dakhla, pourrait constituer un levier pour développer les relations dans divers domaines, en s’appuyant sur des relations bilatérales très positives avec ces pays, rappelant qu’environ 12 sur les 14 pays de ce groupement régional ont changé aujourd’hui leur position sur la question du Sahara marocain.




Nasser Bourita a jugé nécessaire de mettre l’accent sur une plateforme commune d’action et de coopération entre le Maroc et ces 14 pays dans les domaines de l’agriculture, de la pêche, du tourisme et de la formation, entre autres.

« C’est une étape importante dans nos relations bilatérales, et c’est aussi une étape importante pour le développement de la coopération entre le Royaume du Maroc et les pays de cette région », a-t-il conclu.

La cérémonie d’inauguration s’est déroulée notamment en présence du ministre des affaires étrangères, du commerce international et des relations avec la diaspora du Commonwealth de la Dominique, Kenneth Darroux, du wali de la région Dakhla-Oued Eddahab, Lamine Benomar, de l’Ambassadeur Directeur général de l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI), Mohamed Methqal, en plus de responsables et élus locaux.

Quelque 24 pays ont jusqu’à présent ouvert des représentations diplomatiques dans les provinces du Sud du Royaume.

À Dakhla, le consulat de l’Organisation des États de la Caraïbe Orientale va côtoyer ceux des Républiques de Sierra Leone, du Sénégal, de Gambie, de la Guinée, de Djibouti, du Liberia, du Burkina Faso, de Guinée Bissau, de la Guinée Équatoriale, d’Haïti et de la République démocratique du Congo (RDC).