Maroc: de bonnes perspectives pour l’énergie éolienne

Maroc: de bonnes perspectives pour l’énergie éolienne




La production de l’énergie éolienne, deuxième plus importante source de production d’électricité du Royaume du Maroc, s’annonce prometteuse.

Le rapport du Conseil mondial de l’énergie éolienne indique que le royaume pourrait augmenter sa production de 1,8 GigaWatt (GW) en 2026.

Le Maroc est en passe d’atteindre son objectif national de produire 1 GW d’énergie éolienne supplémentaire d’ici 2024. C’est ce qu’indiquent les données du rapport du Conseil mondial de l’énergie éolienne (GWEC).

Selon ce rapport, la production de l’Afrique devrait augmenter de 14 GW d’énergie éolienne d’ici 2026, 5,4 GW en Afrique du Sud, 2,2 GW en Égypte avec 2,2 GW et 1,8 GW au Maroc.

Au Royaume du Maroc, l’éolien est devenu la deuxième plus importante source de production d’électricité après le gaz naturel.




Selon Wind Energy, une plateforme de données axée sur les énergies renouvelables, l’énergie éolienne est l’une des sources d’énergie renouvelable les plus prometteuses du Maroc en raison d’une vitesse de vent élevée, de 7,5 à 9,5 mètres par seconde (m/s) dans le Sud, et de 9,5 à 11 m/s dans le Nord. Le potentiel du Maroc est d’ailleurs reconnu à l’international.

Selon le GWEC, le royaume figure, en mars, sur la liste des 30 premiers pays ayant un potentiel important en matière d’énergie éolienne offshore.

Au niveau continental, le Maroc se hisse à la première place en termes de capacité de production d’énergie éolienne offshore, suivi par l’Afrique du Sud, la Tunisie, l’Égypte et le Kenya, fait savoir le GWEC.

Au niveau mondial, le Maroc occupe la 12ᵉ place. Il arrive en tête du classement des pays leaders dans le domaine de l’énergie éolienne offshore dans les régions MENA (région du monde comportant l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient) et l’Afrique.