Le programme de Pedro Sánchez au Maroc

Pedro Sánchez au Maroc: La présidence du gouvernement espagnol communique sur son programme




Le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, attendu jeudi à Rabat, pour une visite officielle marquant le début d’une étape « inédite » dans les relations Maroc-Espagne, doit rencontrer le Roi Mohammed VI pour un entretien bilatéral d’au moins une heure, selon la présidence du gouvernement espagnol.

Avant l’invitation royale, les deux pays avaient traversé une période de froid diplomatique de près d’un an.

La présidence du gouvernement espagnol a indiqué un programme prévisionnel et provisoire de la visite de Pedro Sánchez à Rabat.

Le document souligne que le programme, qui peut être sujet à d’éventuelles modifications, prévoit une cérémonie d’accueil de Pedro Sánchez à son arrivée à Rabat jeudi après-midi et une réunion bilatérale avec le Roi Mohammed VI qui devrait avoir lieu avant la cérémonie de Iftar (rupture du jeûne) et du dîner.




La même source indique de même qu’il pourrait y avoir une « communication » de Pedro Sánchez aux médias, sans préciser si elle aura lieu avant ou après l’Iftar.

Le ministre des Affaires étrangères, José Manuel Albares , qui accompagne le président de l’Exécutif lors de la visite, avait souligné précédemment l’importance de l’invitation à la cérémonie de rupture du jeûne, en précisant que la coutume est d’inviter les amis et la famille.

Pour cette raison, a-t-il soutenu, cette invitation est un signe d’amitié pour ouvrir une nouvelle étape dans la relation bilatérale. Pour rappel, le Maroc et l’Espagne ont traversé une crise diplomatique de grande envergure et sans précédent pendant près d’un an.

La crise a été déclenchée par l’accueil en Espagne dans le dos du Maroc, du chef de la milice séparatiste du polisario, avec la complicité de l’Algérie




Le Royaume du Maroc a rappelé son ambassadeur suite à ce grave incident qui n’a pas pu être expliqué par la partie espagnole.

Néanmoins, le Roi Mohammed VI a voulu sortir de la crise avec l’Espagne tout en faisant comprendre à ce partenaire stratégique quels sont les intérêts du Royaume du Maroc et ses lignes rouges, dont fait partie son intégrité territoriale.

Après plusieurs mois de dialogue entre Rabat et Madrid, le voisin ibérique a finalement assimilé la position du Royaume du Maroc et c’est ainsi qu’une lettre signée de Pedro Sánchez adressée au Roi Mohammed VI est venue expliquer une nouvelle position de l’Espagne concernant le Sahara marocain.

Une position qui appuie l’initiative marocaine de résolution du différend régional, c’est-à-dire une autonomie sous souveraineté marocaine.