(Photos-vidéo) Nabila Mounib encore une fois interdite d’accès au Parlement

(Photos-vidéo) Parlement : Nabila Mounib « encore une fois » interdite d’accès




Dans le communiqué annonçant l’ouverture de la deuxième session parlementaire de l’année législative 2021-2022, la Chambre des représentants a bien précisé qu’en exécution des décisions des autorités publiques au sujet des nouvelles mesures préventives sur la nécessité d’être muni du pass vaccinal afin d’accéder aux services publics et privés, les députés sont tenus de présenter ce document.

Une consigne qui n’a pas été respectée par la parlementaire Nabila Mounib, une antivax déclarée, et qui de ce fait, ne dispose pas du pass vaccinal exigé pour accéder au Parlement, à l’instar de nombreux autres espaces publics.

La députée PSU a donc été interdite d’accès par les autorités à la porte l’hémicycle.

Pour la soutenir, ses camarades au sein du parti de la gauche ont organisé une manifestation ce vendredi devant le Parlement à Rabat pour dénoncer cette interdiction qui a empêché la secrétaire générale de leur parti d’accéder à l’hémicycle «pour défendre les intérêts des citoyens qui ont voté pour elle».

Les camarades de Nabila Mounib ont ainsi accusé la présidence de la Chambre des représentants de «violation flagrante des exigences de la constitution» , se demandant pourquoi elle a été encore une fois empêchée d’entrer au Parlement au moment où les autorités gouvernementales ont annoncé l’assouplissement des mesures de précaution pour prévenir du Covid-19, en autorisant l’organisation de rassemblements et le retour des supporters dans les stades de football.




Au cours de la législature en cours, Nabila Mounib, n’a assisté qu’à une seule séance publique à la Chambre des représentants, avant d’être empêchée d’accéder au Parlement.

Cette interdiction intervient après que le président de la Chambre des représentants, Rachid Talbi Alami, ait rendu une décision exigeant la présentation d’un pass sanitaire comme document d’entrée à la première chambre.

Mais Nabila Mounib ne lâche rien. La SG du PSU reste attachée à sa décision de ne pas recevoir le vaccin anti-Covid, tandis que ses compagnons du parti affirment que le fait de continuer à l’empêcher d’entrer au Parlement «est une décision intentionnelle visant le parti».

«Nabila Mounib a pu, au cours des cinq minutes de parole auxquelles elle a eu droit lors de la seule séance publique à laquelle elle a assisté, révéler de nombreux faits et exposer de nombreux tabous. Raison pour laquelle ils insistent pour l’empêcher de rentrer au Parlement», a déclaré Jamal Laasri.




C’est un membre du Bureau politique du Parti socialiste unifié. Ce militant du PSU estime ainsi qu’il ne s’agit pas d’une exclusion de leur camarade Nabila Mounib et du Parti socialiste unifié seulement, mais plus tôt «d’une exclusion de la voix d’une grande partie du peuple marocain d’atteindre l’institution législative».

«Ils ne veulent pas entendre la voix de notre camarade Nabila Mounib à l’heure actuelle, parce qu’il s’agit d’une voix qui est contre la normalisation qui nous a apporté de véritables catastrophes.

C’est également une voix qui exige la responsabilisation des lobbys du carburant qui se font des milliards, ainsi que le dossier de la libération des détenus du Rif» , a-t-il précisé.

La manifestation organisée par les camarades de Nabila Mounib ce vendredi s’est transformée en marche en direction de la porte principale du Parlement, au cours de laquelle des slogans à caractère politique et social ont été scandés.




Photos Mounir Mehimdate