Algésiras et Tarifa se préparent pour l’Opération Marhaba 2022

Algésiras et Tarifa se préparent pour l’Opération Marhaba 2022




Le président de l’Autorité portuaire de la baie d’Algésiras (APBA), Gerardo Landaluce, a tenu une rencontre avec les différents acteurs portuaires pour finaliser la préparation de l’Opération Marhaba. Suspendue depuis deux ans pour raison de crise sanitaire et de crise politique entre l’Espagne et le Maroc, l’Opération Marhaba aura lieu cette année, à la grande satisfaction des ports d’Algésiras et de Tarifa, et surtout des Marocains résidant en Europe qui transitent par ces ports pour rejoindre le Maroc en été. La reprise de l’Opération Transit est l’une des grandes retombées de la visite de Pedro Sanchez à Rabat, laquelle fait suite au changement de position de l’Espagne sur le Sahara. « Ces deux années ont été très dures pour nous.




Surtout pour les entreprises (compagnies maritimes, auxiliaires, agences de voyages, restaurants, stations-service, ateliers, hôtels, etc.) qui ont subi des pertes importantes… », a déploré le maire d’Algésiras, José Ignacio Landaluce, précisant qu’Algésiras a connu des pertes « d’environ 100 millions d’euros par an, sans compter celles plus importantes des compagnies maritimes, des compagnies auxiliaires, des agences… ». Le maire et les agences de voyage sont convaincus que l’Opération Marhaba de cette année connaîtra un nombre plus important de participants que celle de 2019 au cours de laquelle 894 891 personnes et 230 498 véhicules ont transité par le port d’Algésiras tandis que 271 554 personnes et 38 632 sont passés par Tarifa.




« Nous sommes convaincus que les derniers chiffres seront largement dépassés, car de nombreuses familles marocaines souhaitent retrouver leurs proches », a assuré le maire Landaluce. La nouvelle de la reprise de l’Opération Marhaba a suscité une grande joie au sein de la forte communauté marocaine en Espagne. « Pour nous, c’est une grande joie que les liaisons maritimes avec le Maroc soient rétablies via les ports d’Algésiras et de Tarifa, car c’est la seule opportunité viable de voyager au Maroc pour rendre visite à nos proches. Nous n’avons pas pu le faire ces deux dernières années. Nous sommes très heureux de revoir nos parents et proches et de les serrer dans nos bras et partager des moments spéciaux en famille », a indiqué l’un d’eux.