L’Espagne dément avoir modifié la carte du Maroc

L’Espagne dément avoir modifié la carte du Maroc




Le ministère espagnol des Affaires étrangères nie avoir modifié sur son site internet la carte du Maroc pour y intégrer le Sahara. Pour les autorités espagnoles, il ne s’agit pas d’une modification récente comme semble l’insinuer une certaine presse. La carte du Maroc publiée sur le site internet du ministère espagnol des Affaires étrangères n’a subi aucune modification, ont indiqué des sources diplomatiques consultées par El Independiente, soulignant qu’un avertissement figurant toujours au bas de la carte mentionne que les « frontières tracées ne sont pas nécessairement celles officiellement reconnues, de même que les noms de certains pays ».




Sur cette carte qui recense les ambassades et consulats espagnols dans le monde, le Sahara est intégré au territoire du Maroc. « En ce qui concerne les informations parues dans certains médias sur cette carte […], il convient de rappeler qu’elles ont été fournies depuis des années par un prestataire externe qui est seul responsable de sa conception et de son contenu », expliquent les mêmes sources. La carte a été réalisée par la société OpenStreetMap. OpenStreetMap est un projet collaboratif de cartographie en ligne qui vise à constituer une base de données géographiques libre du monde, en utilisant le système GPS et d’autres données libres.




Les données qui y figurent, peuvent être librement exploitées par « des milliers de sites web et d’applications mobiles », rappellent-elles. Pour le sénateur Compromís, Carles Mulet, « cette carte illégale qui intègre le Sahara occidental dans les frontières du Royaume du Maroc, est contraire aux résolutions de l’Organisation des Nations unies et viole le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui ». Pour sa part, le ministère des Affaires étrangères a réitéré l’« engagement ferme » de l’Espagne « à trouver une solution politique mutuellement acceptable au conflit au Sahara Occidental dans le cadre des résolutions des Nations Unies ».