L’Algérie accuse le Maroc de « terrorisme d’État »

L’Algérie accuse le Maroc de « terrorisme d’État »




L’Algérie a accusé le Royaume du Maroc de fomenter en dehors de ses frontières internationalement reconnues des attaques contre des civils innocents, ressortissants de trois pays de la région.

Des attaques qu’elle condamne “énergiquement”.

Une attaque marocaine par drone aurait été lancée dimanche 10 avril dernier contre des camionneurs au Nord de la Mauritanie sans faire de victimes, a rapporté le site spécialisé Menadefense.

« L’Algérie condamne énergiquement les assassinats ciblés commis au moyen d’armes de guerre sophistiquées par le royaume du Maroc, en dehors de ses frontières internationalement reconnues, contre des civils innocents, ressortissants de trois pays de la région ».

C’est ce qu’a déclaré le ministère algérien des Affaires étrangères dans un communiqué.




Cette nouvelle attaque dans la région intervient après celle survenue le 1ᵉʳ novembre dont le bilan fait état de trois morts (des routiers algériens).

Aux yeux d’Alger, « ces pratiques […] s’apparentent à des actes répétitifs de terrorisme d’État et prennent les caractéristiques d’exécutions extrajudiciaires passibles de poursuites devant les organes compétents du système des Nations Unies. »

La diplomatie algérienne dénonce par ailleurs un acharnement contre des civils à travers « des homicides intentionnels et prémédités » qui « constitue une violation systémique grave du droit humanitaire international qui doit être vigoureusement dénoncée et résolument dissuadée ».

« Les visées expansionnistes du Maroc doit interpeller le Conseil de sécurité des Nations Unies ainsi que l’Envoyé personnel du secrétaire général, Staffan De Mistura », estime le ministère algérien des Affaires étrangères dans un communiqué.