L’Espagne veut reporter la réouverture de la frontière de Ceuta avec le Maroc

L’Espagne veut reporter la réouverture de la frontière de Ceuta avec le Maroc




Le Maroc s’apprête à rouvrir demain, jeudi, ses frontières terrestres avec l’Espagne à Ceuta et Melilla. La libre circulation des personnes et des biens devrait reprendre dans les deux sens, après deux ans d’inertie. Mais rien n’est moins sûr. Fermées depuis plus de deux ans pour raison de crise sanitaire et de crise diplomatique, les frontières de Ceuta et Melilla avec le Maroc pourront enfin rouvrir. Ceci, conformément à la déclaration commune qui a sanctionné la rencontre entre Pedro Sanchez et Mohammed VI à Rabat le 7 avril dernier, dans laquelle il a été convenu d’ouvrir les passages frontaliers au niveau des deux villes autonomes de manière « progressive et ordonnée ».




Dimanche et lundi, au siège de la préfecture de M’diq, des réunions ont eu lieu avec les agents frontaliers marocains après l’autorisation de réouverture de Rabat, assurent des sources marocaines à El Mundo, précisant que le Maroc tient à la réouverture en raison de la situation de crise économique et sociale des villes proches de la frontière depuis la fermeture des frontières. Pendant ce temps, la délégation gouvernementale à Ceuta n’a fait aucune déclaration à ce sujet. Les mêmes sources ont affirmé que les frontières seront rouvertes à 01 h 00 du matin au Maroc, soit trois heures du matin en Espagne. Les autorités espagnoles, la délégation du gouvernement à Ceuta en l’occurrence, ont manifesté leur refus de rouvrir la frontière avec le Maroc, considérant la décision « hâtive », des travaux d’aménagement étant en cours au niveau de la frontière.




La réouverture de Tarajal « ne devrait pas avoir lieu tant que des moyens et des protocoles efficaces ne seront pas assurés pour le contrôle des personnes et des biens », a déclaré le porte-parole de la délégation. « Au-delà des canulars et des rumeurs, la date de réouverture sera décidée dans le cadre de la relation bilatérale. Elle se fera aussi progressivement et en tenant compte des conditions sanitaires. Les capacités d’infrastructure seront adéquates », ont assuré des sources du ministère de l’Intérieur espagnol. Ahmed Biyuzan, journaliste et secrétaire général de l’Association marocaine de la presse, a souligné, pour sa part, que « du côté du Maroc, tous les agents des frontières ont été informés de la réouverture jeudi à l’aube ».