Les tour-opérateurs israéliens dénoncent la hausse des tarifs des vols directs Maroc-Israël

Les tour-opérateurs israéliens dénoncent la hausse des tarifs des vols directs Maroc-Israël




Les tour-opérateurs israéliens dénoncent la hausse des tarifs des vols directs Maroc-Israël opérée par les compagnies aériennes Royal Air Maroc et El AL. « La tarification des vols directs de la compagnie nationale et son partenaire, a grimpé de 450 dollars (c’était le prix de prix de lancement) à 1 200 dollars, voire à 1 400 dollars, pour le Tel-Aviv-Casablanca et le Tel Aviv-Marrakech ». C’est ce que regrette Yehiel Hemo, l’un des grands tour-opérateurs d’Israël auprès de l’Économiste. Selon lui, seuls des vols directs réguliers à des prix raisonnables lui permettra de faire du Maroc une destination de choix des touristes israéliens durant la haute saison.




Ceci permettra aussi de faire du Maroc une destination de choix des touristes israéliens pendant l’été et les basses saisons. La “bourse” des billets affichée par l’application de la compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) confirme la hausse des tarifs des vols directs entre le Maroc et Israël. « Il est anormal qu’un Tel Aviv-Casablanca soit proposé à 1 300 dollars, alors qu’un Tel Aviv-Miami (USA) se vend à 750 dollars pour un aller-retour, durant les mois de mai, juin et juillet 2022 », déplore Yehiel Hemo. Cette « grille tarifaire excessivement chère » risque d’anéantir « les efforts menés par les autorités marocaines pour la promotion du tourisme », redoute-t-il.