Le vandalisme et le vol d’électricité coûtent très cher à l’ONEE

Le vandalisme et le vol d’électricité coûtent très cher à l’ONEE




Face aux actes de vandalisme des équipements électriques et de vol d’électricité, l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) veut renforcer son dispositif à travers une série de mesures.

Selon les statistiques dévoilées par le directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable, Abderrahim El Hafidi, devant les députés, de 2013 à fin février dernier, quelque 93 733 cas de détournement d’électricité ont été enregistrés, coûtant environ 375 millions de dirhams à l’office.

Afin de réduire le phénomène, le responsable a annoncé une série de mesures liées à la protection des installations et des appareils, telles que l’installation de caméras de surveillance, la protection des transformateurs et de leurs alimentations à travers un dispositif mécanique.




L’Office national de l’électricité et de l’eau potable installe également de nouveaux compteurs numériques, de même qu’un système avancé de gestion des compteurs prépayés de nouvelle génération, a ajouté Abderrahim El Hafidi, notant que l’adoption de compteurs d’électricité intelligents était aussi à l’étude.

De même, le directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable a sollicité le toilettage des textes de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable et l’appui des autorités judiciaires pour la sanction effective et rapide des infractions dans le domaine de l’électricité et de l’eau potable, ainsi que le renforcement de la protection de ses opérateurs sur le terrain.