Rachida Dati prend la défense du Maroc

Rachida Dati prend la défense du Maroc




Engagée aux côtés de la candidate LR Valérie Pécresse lors du premier tour de la présidentielle en France, Rachida Dati, maire du VIIᵉ arrondissement de Paris, appelle les Français à barrer la voie à Marine Le Pen.

Dans un entretien accordé au journal L’Économiste, Rachida Dati a affirmé que la France ne pourrait s’en sortir avec le scénario Le Pen.

C’est la raison pour laquelle elle appelle à voter pour Emmanuel Macron le 24 avril prochain.

« Nous avons appelé à faire barrage à l’extrême droite. Parce que l’ADN de celle-ci est le rejet de l’autre, le refus de la paix civile et la division.

Donc, nous ne pouvons accepter que la France soit dirigée par un mouvement comme l’extrême droite », a-t-elle indiqué.




Les partis et autres personnalités politiques qui soutiennent Emmanuel Macron disposent de quelques jours pour convaincre les indécis à voter pour le président sortant.

Pour Rachida Dati, le challenge est non seulement pour le second tour, mais également pour les législatives. « Ce n’est pas un 3ᵉ tour, mais c’est une nouvelle élection.

Et là, nous allons remobiliser nos parlementaires sortants et tous nos candidats pour qu’évidemment on puisse basculer l’Assemblée nationale.

Le but étant de faire infléchir les politiques et enfin répondre aux attentes des Français ».

On lui a posé la question de savoir ce que peut espérer le Maroc de ces élections en termes de réchauffement des relations diplomatiques.




La maire a répondu qu’elle travaille énormément dans ce sens, et que le Maroc reste un partenaire stratégique non seulement pour la France, mais également pour l’Union européenne.

« Aujourd’hui, même dans mes fonctions dans mon parti politique, mais même avec Emmanuel Macron, nous avons des échanges sur le Maroc. On se parle.

Je porte aussi les préoccupations et les attentes du Maroc. Je me dis franchement (et très directement) : qui se fâche avec le Maroc et qui peut se fâcher avec le Maroc ?

Se fâcher avec le Maroc, ça paraît improbable. C’est important que la France puisse être aux côtés du Maroc comme le Maroc est aux côtés de la France ».

La maire du VIIᵉ arrondissement de Paris assure que son engagement vis-à-vis du Maroc reste intact. « Le Maroc est un partenaire incontournable ».