L’OCI rend hommage au rôle du Comité Al-Qods présidé par le Roi Mohammed VI

ONU/Palestine: L’OCI rend hommage au rôle important du Comité Al-Qods présidé par SM le Roi Mohammed VI




Le Groupe des ambassadeurs de l’Organisation de la Coopération islamique (OCI) à New York a mis en avant le rôle important du Comité Al-Qods, présidé par SM le Roi Mohammed VI, en faveur de la défense de la ville sainte et de la préservation de son identité. Cette reconnaissance représente une réaffirmation du leadership de SM le Roi Mohammed VI, en tant que Président du Comité Al-Qods. C’est également une appréciation unanime par les représentants de la Oumma islamique à New York, des efforts inlassables du Souverain sur la scène internationale, afin de soutenir la cause palestinienne, préserver le statut spécifique de la ville sainte et assister les populations Maqdessies.




L’hommage rendu par le Groupe des ambassadeurs de l’Organisation de la Coopération islamique à l’action de SM le Roi Mohammed VI en Sa qualité du Président du Comité Al-Qods a suscité un rejet algérien tardif et désespéré, qui a été ignoré par le Groupe des ambassadeurs de l’Organisation de la Coopération islamique. Dans ce communiqué adopté vendredi, suite à l’agression israélienne à Al-Qods, le Groupe a également mis en relief la tutelle hachémite historique de SM le Roi Abdallah de Jordanie sur les sites saints islamiques et chrétiens à Jérusalem. Le Groupe des ambassadeurs de l’Organisation de la Coopération islamique a, par ailleurs, condamné l’incursion des forces d’occupation israélienne dans la mosquée Al-Aqsa, la fermeture de ses portes et l’agression des fidèles désarmés dans l’enceinte de la mosquée et sur ses esplanades.




Il s’agit d’une « provocation éhontée » aux sentiments des musulmans et une “agression continue” contre le peuple palestinien, Al-Qods et ses lieux sacrés, a indiqué le Groupe, qui rejette toute tentative d’altérer le statut historique et juridique des lieux saints islamiques et chrétiens à Al-Qods, y compris à la mosquée Al Aqsa et Al Haram Acharif. Dans ce communiqué présenté par la délégation palestinienne, le Groupe des ambassadeurs de l’Organisation de la Coopération islamique à New York a exhorté la communauté internationale, notamment le Conseil de sécurité de l’ONU, à assurer la protection des civils, en particulier les enfants, en appelant au retrait immédiat de toutes les forces d’occupation de la mosquée Al-Aqsa et Al Haram Acharif. Il a également demandé la libération immédiate de tous les fidèles détenus.