(Photo) Abdessamad Ezzalzouli menacé pour sa solidarité avec la Palestine

(Photo) Abdessamad Ezzalzouli menacé par des Israéliens pour sa solidarité avec la Palestine




L’international marocain Abdessamad Ezzalzouli, évoluant au sein du FC Barcelone, aurait reçu des menaces avoir dénoncé les attaques israéliennes contre des fidèles palestiniens dans la mosquée d’Al Aqsa.

Selon Al Quds Al Arabi, le joueur a publié une Story sur Instagram, aussitôt supprimée, qui a provoqué les Israéliens et les médias de l’État hébreu.

Abde Ezzalzouli ainsi publié une photo montrant un policier israélien agressant brutalement un citoyen palestinien non armé qui était accompagné de son enfant dans les cours de la mosquée Al-Aqsa. Il a accompagné sa photo d’un «Fuck Israel».

Bien que la Story ait été supprimée quelques minutes plus tard, elle a été diffusée sur d’autres réseaux sociaux.

La réaction d’Ezzalzouli a provoqué la colère de nombreux médias israéliens, qui ont attaqué le joueur marocain, dont le journal hébreu Israel Hayom, qui a estimé que la position du joueur «est claire et nette contre Israël».




Le journal hébreu Israel Hayom a rappelé que «ce n’est pas la première fois» que le joueur affiche sa solidarité avec la Palestine et de l’hostilité envers Israël.

Le média a aussi partagé des réactions de certains Israéliens qui s’en sont pris au joueur marocain, certains d’entre eux avec des menaces explicites.

Selon Al Quds Al Arabi, l’un des commentaires a menacé de «casser les jambes» d’Abdessamad Ezzalzouli «pour qu’il ne puisse plus jouer», tandis qu’un autre a assuré que le joueur «en paiera le prix à l’avenir».

Alors que des médias palestiniens ont expliqué que la Story de l’international marocain aurait été supprimé suite à une pression de son club, l’équipe catalane a choisi de clarifier la situation.

Dans des déclarations à la presse ibérique, des sources du club ont nié toute implication de l’équipe, assurant qu’Abde Ezzalzouli a supprimé sa story «de son plein gré».