L’État islamique menace le Maroc à cause de ses relations avec Israël

L’État islamique menace le Maroc à cause de ses relations avec Israël




Pour avoir normalisé ses relations avec Israël, le Royaume du Maroc est devenu la cible permanente de l’État islamique (Daech). Pour le moment, les terroristes pro-Daech n’arrivent pas encore à attaquer le Royaume du Maroc qui dispose d’un service de renseignements efficace et des forces de sécurité proactives et prêtes à agir. Dans le message qui a été publié dimanche et dont La Razón a eu copie, le porte-parole du groupe criminel, Abu Omar Al Muhajir, a invité les musulmans des pays qui ont normalisé leurs relations avec Israël à se soulever contre leurs dirigeants et à mener le « jihad ».




Pour le leader du groupe terroriste, ces dirigeants sont coupables d’avoir repris leur « collaboration avec les Juifs » et renoncé à leur soutien à la cause palestinienne. « Que chacun sache que Jérusalem ne sera conquise que par les monothéistes et les serviteurs d’Allah, les moudjahidines, pas par les taghouts (qui n’appliquent pas la loi de Dieu) et leurs laquais, qui sont esclaves de la politique dont les principes changent selon les diktats de leurs seigneurs, sans aucune autre raison que la haine de l’islam et des moudjahidines », a soutenu le porte-parole du groupe criminel État islamique, Abu Omar Al Muhajir.




Le porte-parole de Daech, Abu Omar Al Muhajir a aussi appelé à une nouvelle vague d’attaques terroristes par des « loups solitaires » et des cellules de l’État islamique dans les pays occidentaux, après avoir revendiqué l’attaque terroriste du 3 novembre 2020 à Vienne. Il considère ceux qui ont sacrifié leur vie en commettant des attentats en Occident comme « des martyrs » et a encouragé les autres musulmans à suivre leur exemple. « Suivez votre chemin, Ô fils de l’islam, choisissez soigneusement vos cibles et gardez-les sous surveillance, car elles sont nombreuses. Cherchez ceux qui blesseront les juifs », a insisté le porte-parole de Daech, appelant à commettre ces attentats durant ce mois sacré de Ramadan.