Maroc: voici les villes où les prix ont le plus augmenté

Maroc: voici les villes où les prix ont le plus augmenté




Le Haut-commissariat au plan (HCP), a indiqué que l’indice des prix à la consommation (IPC) a connu, au cours du mois de mars 2022, une hausse de 1,8% par rapport au mois précédent.

Dans une note d’information relative à l’indice des prix à la consommation du mois de mars 2022, le Haut-commissariat au plan fait noter que cette variation est le résultat de la hausse de 3,8% de l’indice des produits alimentaires et de 0,5% de l’indice des produits non alimentaires.

Les hausses des produits alimentaires observées entre février et mars 2022 concernent principalement les « Légumes » avec 13,8%, les « Poissons et fruits de mer » avec 6,2%, les « Fruits » avec 5,2%, les « Viandes » avec 3,5%, le « Lait, fromage et œufs » avec 2,1%, le « Pain et céréales » avec 1,9% et les « Huiles et graisses » avec 1,2%, relève le Haut-commissariat au plan.

Le Haut-commissariat au plan note qu’en revanche, les prix ont diminué de 0,2% pour les « Eaux minérales, boissons rafraichissantes, jus de fruits et de légumes ».

Pour les produits non alimentaires, la hausse a concerné principalement les prix des « Carburants » avec 8,0%.




Par villes, les hausses de l’indice des prix à la consommation ont été enregistrées à Errachidia avec 2,8%, à Beni- Mellal avec 2,5%, à Settat et Al-hoceïma avec 2,4%, à Fès, Tétouan et Safi avec 2,3%, à Meknès, Tanger et Laâyoune avec 2,1%, à Kénitra et Oujda avec 1,9%, à Casablanca avec 1,7%, à Dakhla avec 1,6%, à Marrakech avec 1,4%, à Agadir et Rabat avec 1,2% et à Guelmim avec 0,7%.

Comparé au même mois de l’année précédente, l’indice des prix à la consommation a enregistré une hausse de 5,3% au cours du mois de mars 2022 conséquence de la hausse de l’indice des produits alimentaires de 9,1% et de celui des produits non alimentaires de 2,8%, souligne le Haut-commissariat au plan, notant que pour les produits non alimentaires, les variations vont d’une stagnation pour la « santé » et la « communication » à une hausse de 7,6% pour le « Transport ».

Dans ces conditions, l’indicateur d’inflation sous-jacente, qui exclut les produits à prix volatiles et les produits à tarifs publics, aurait connu au cours du mois de mars 2022 une hausse de 0,5% par rapport au mois de février 2022 et de 3,9% par rapport au mois de mars 2021, conclut le Haut-commissariat au plan.