France: l’étudiant marocain blessé par la police à Blois en «état de mort cérébrale»

France : L’étudiant d’origine marocaine blessé par la police à Blois en «état de mort cérébrale»




L’état de santé du jeune étudiant d’origine marocaine, ayant été blessé par balle jeudi soir à Blois lors de son interpellation, s’est fortement dégradé.

Le procureur de la République, Frédéric Chevallier, a ainsi précisé ce samedi que l’étudiant, âgé de 26 ans, se trouve en «état de mort cérébrale», rapporte La Nouvelle République.

Un scanner a été effectué en milieu de matinée, les résultats n’étaient pas encore connus lorsque le chef du parquet a répondu aux questions des journalistes, mais le pronostic était pessimiste sur les chances de survie du jeune homme, poursuit la même source.

Celle-ci rappelle que le jeune marocain a été signalé jeudi 21 avril vers 22h alors qu’il errait pieds nus, un couteau à la main et vêtu d’un simple t-shirt et d’un boxer maculés de sang.

Selon un témoin qui le connaissait et qui a prévenu la police, il semblait avoir des tendances suicidaires.




Une patrouille l’a repéré à l’angle de la rue des Minimes et de la rue du Bourg-Neuf près d’une résidence seniors.

Selon les premiers éléments de l’enquête rendus publics dans un communiqué du parquet, le jeune homme a refusé d’obtempérer aux injonctions des policiers qui lui ordonnaient de poser son couteau.

Il s’est dirigé d’un air menaçant vers les gardiens de la paix en brandissant son arme.

Alors qu’un membre des forces de l’ordre a dû faire usage de son arme de service, le jeune homme a été atteint d’une balle dans le thorax.

L’étudiant était arrivé en France en septembre dernier pour suivre des études et suivait un stage en entreprise depuis un mois.

Aussitôt après son interpellation, le parquet de Blois a ouvert une enquête pour tentative de meurtre sur les policiers et a confié au service de police judiciaire de Tours le soin de mener les investigations.