Le Maroc deuxième pays arabe contribuant le plus au bien de l’humanité

Le Maroc deuxième pays arabe contribuant le plus au bien de l’humanité




S’il arrive au premier rang mondial pour la paix et la sécurité internationale sur 169 pays, le Maroc a du chemin à faire pour ce qui est de la Santé et du bien-être, la Culture et l’Ordre mondial, selon the Good Country Index.

Le Maroc est l’un des pays qui contribuent le plus au bien de l’humanité, selon the Good Country Index. Ce dernier, publié il y a quelques jours, classe ainsi le royaume à la 55e place, devant la Thaïlande (56e) et derrière la Russie (54e), parmi 169 nations.

The Good Country Index, qui se penche sur la contribution à la planète et à la race humaine des pays du monde à travers leurs politiques et comportements, est une statistique composée de 35 points de données, principalement générés par les Nations Unies.

L’indice est composé de sept catégories, à savoir la science et la technologie, la culture, la paix et la sécurité internationale, l’ordre mondial, la planète et le climat, la prospérité, l’égalité, la santé et le bonheur.




Le Royaume du Maroc arrive ainsi au premier rang mondial pour la paix et la sécurité internationale.

Les rédacteurs du rapport estiment que le Maroc «contribue beaucoup plus que la moyenne» grâce aux troupes de maintien de la paix et aux arriérés de cotisations aux budgets de maintien de la paix de l’ONU en pourcentage de la contribution, à travers la prévention des conflits violents internationaux ainsi qu’à la sécurité d’Internet.

Le royaume est également 34ème mondial pour la prospérité et l’égalité.

Pour le rapport, le Maroc contribue plus que la moyenne dans «le commerce ouvert», les «volontaires des Nations Unies à l’étranger» (soit le nombre de volontaires envoyés à l’étranger par rapport à la taille du pays, ndlr) ainsi que les sorties des Investissement direct à l’étranger.

Il contribue aussi, dans la moyenne, contre le blanchiment d’argent.




Le Maroc 3e en Afrique et 2e dans la région MENA (MENA, MOAN ou ANMO sont des acronymes utilisés pour désigner une région du monde comportant l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient)

Pour la science et la technologie, le Maroc arrive à la 46e place.

Pour les auteurs du rapport, le Maroc contribue beaucoup plus que la moyenne à travers les publications internationales, plus que la moyenne grâce aux étudiants internationaux et dans la moyenne par le biais des exportations de revues et des brevets.

Le pays arrive aussi à la 87e pour la planète et le climat, la 94e place pour la Santé et le bien-être, la 100e place pour la Culture et au 128e rang seulement pour ce qui est de l’Ordre mondial.

Au global, le Maroc est troisième en Afrique, derrière l’Afrique du Sud (44e) et la Tunisie (47e).




Il devance aussi ses voisins de la région MENA, en arrivant au deuxième rang, derrière le pays du Jasmin et devant Israël (59e), les Émirats arabes unis (65e) ou encore l’Egypte (75e). Il surclasse ses voisins algérien (136 e), libyen (166e) et Mauritanien (168e).

La tête du classement est occupée par la Suède, le Danemark, l’Allemagne, les Pays-Bas et la Finlande. Les dernières places sont respectivement occupées par le Soudan (165e), la Libye, la République centrafricaine, la Mauritanie et la Syrie (169e).

The Good Country Index est fondé par le Britannique Simon Anholt, qui a conseillé au cours des vingt dernières années des présidents, des premiers ministres, des rois et des gouvernements dans près de 60 pays, pour les aider à s’engager de manière plus productive et créative dans le monde.