Maroc: l’attractivité du gaz naturel ne cesse de s’accroître

Maroc: l’attractivité du gaz naturel ne cesse de s’accroître




Le Royaume du Maroc dispose d’un fort potentiel de gaz naturel dont l’attractivité ne cesse de s’accroître.

Graham Lyon, président exécutif de Sound Energy, assure que tout le monde veut désormais du gaz marocain.

« Après des années de progrès constant, le projet gazier de Tendrara au Maroc affiche des perspectives prometteuses », a déclaré Graham Lyon, président exécutif de Sound Energy, dans une interview accordée à Proactive, se félicitant du progrès réalisé par la société britannique.

Cette dernière est passée « de la production d’un petit volume de gaz à un véritable système de production de Gaz Naturel Liquéfié (GNL) ».

Sound Energy affiche de nouvelles ambitions en matière d’énergies renouvelables.




Parlant des prochaines étapes du développement de ce système, le responsable a révélé que les objectifs et le travail des dernières années commencent à aboutir, notamment en matière d’infrastructures et de coopérations avec d’autres acteurs du domaine énergétique.

Ce progrès s’explique par le besoin d’approvisionnements alternatifs en gaz suite à la guerre en Ukraine et les propres exigences de développement au Royaume du Maroc, qui ont fait monter en flèche l’intérêt avec de multiples financements par emprunt, notamment avec Afriquia Gaz.

Graham Lyon précise que ces financements permettront la construction d’une ligne secondaire de 120 km pour se connecter au réseau gazier marocain.




De quoi booster la production et sécuriser une partie importante de la demande en gaz au Maroc.

Ce projet de 250 millions de dollars n’est pas seulement axé sur ce pipeline secondaire.

Le projet comprend également de nouveaux puits et une usine de traitement du gaz.

Une véritable opportunité pour fournir du gaz au Royaume du Maroc et en exporter vers l’Espagne et le Portugal, après la décision algérienne relative à la fermeture du gazoduc Maghreb-Europe traversant le Maroc.

Ces nombreuses opportunités poussent Graham Lyon à affirmer que « désormais, tout le monde veut le gaz marocain traité par Sound Energy ».