L’Algérie demande que l’Espagne revienne sur sa position sur le Sahara marocain

L’Algérie demande que l’Espagne revienne sur sa position sur le Sahara marocain




L’Algérie n’a toujours pas digéré la décision de l’Espagne de soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara, même si elle assure que pour le moment, elle continuera de l’approvisionner en gaz.

« Nous avons des relations cordiales avec l’Espagne et il y a eu un rapprochement, comme avec l’Italie.

Mais le Premier ministre a tout remis en cause », a déclaré samedi le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, à la presse algérienne, précisant qu’il est nécessaire de faire « la distinction entre le gouvernement espagnol et l’État espagnol avec lequel nous avons des liens très forts ».

Le président algérien demande que Sanchez revienne sur sa position sur le Sahara afin que les relations entre l’Algérie et l’Espagne soient rétablies.




Le président de l’Algérie assure toutefois que l’Algérie continuera à respecter ses engagements gaziers envers l’Espagne, « quelles que soient les circonstances », même si elle a déjà annoncé qu’elle va revoir le prix de cession du gaz.

« Nous n’interférerons pas dans les affaires intérieures de l’Espagne, mais l’Algérie, en tant que pays observateur dans le conflit au Sahara occidental, ainsi que les Nations unies, considèrent que l’Espagne est la puissance administrante du territoire jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée à ce conflit », explique-t-il.

Le président algérien a ajouté que l’Algérie exige « le respect du droit international pour normaliser ses relations avec l’Espagne ».