L’un des plus gros trafics de drogue entre le Maroc et l’Espagne au tribunal

L’un des plus gros trafics de drogue entre le Maroc et l’Espagne au tribunal




Le procès de Francisco et Antonio Tejón, surnommés « les frères châtaignes », considérés par les autorités comme les plus gros trafiquants de résine de cannabis de la région de Gibraltar qui contrôlaient 70% de la marchandise entre le Royaume du Maroc et l’Espagne et de leurs complices s’est ouvert à Algeciras, à l’extrême sud de la péninsule ibérique, lundi dernier et se poursuivra jusqu’en juin.

En tout, 17 prévenus qui auraient trempé dans un trafic colossal de cannabis, entre le Royaume du Maro et l’Espagne sont jugés dans le cadre de ce procès.

Les deux principaux accusés sont Francisco et Antonio Tejón surnommés “los Hermanos Castaña” [les frères châtaignes].

Selon les enquêteurs, ils sont les plus grands trafiquants de haschisch de la région de Gibraltar parce qu’ils contrôlaient 70% de la marchandise qui transitait entre les deux pays et dirigeaient six groupes différents de distribution depuis des années, fait savoir France info.

Au total, plus d’une centaine de milliers de kilos saisis chaque année.




L’arrestation des deux principaux accusés remonte à 2018.

Ils avaient échappé à la police en 2016 après qu’une taupe les avait prévenus de leur arrestation imminente.

Ils avaient trouvé refuge au Maroc.

Antonio avait été toutefois arrêté, avant d’être relâché.

Le patrimoine des frères châtaignes est évalué à 30 millions d’euros.

Ils blanchissaient l’argent “sale” via une entreprise de recyclage, un club échangiste, des bars et restaurants plus traditionnels qu’ils ont créés ou encore via la loterie.

Ce n’est qu’après l’arrestation de ces plus gros trafiquants de résine de cannabis de la région de Gibraltar que les autorités espagnoles ont réussi à interpeller 15 autres personnes, des complices, dont trois policiers.

Plusieurs quantités de drogue ont été également saisies.

Le 18 avril dernier, seul l’un des prévenus était absent au procès.

Le procureur a requis 20 ans de prison pour chacun des « frères châtaignes ».

Les audiences se poursuivent jusqu’en juin.