Sahara: le MSP veut plus d’implication de l’Espagne dans le règlement du conflit

Sahara : Le MSP souhaite une forte implication de l’Espagne dans le règlement du conflit




Le Mouvement sahraoui pour la paix (MSP) estime que l’Espagne ne devrait pas se contenter de la position de soutien au plan marocain d’autonomie au Sahara occidental, exprimée le 14 mars par le chef du gouvernement, Pedro Sanchez, dans une lettre adressée au roi Mohammed VI.

L’instance dissidente au Front séparatiste armé Polisario exhorte, dans un communiqué, Madrid à redoubler d’efforts et à «saisir toutes les opportunités de paix» en vue de parvenir à une solution au différend régional, basée sur «un compromis pacifique», devant garantir «la fin de l’état d’exil et d’asile, qui a duré un demi-siècle et ayant causé de grandes souffrances au peuple sahraoui».

Pour mémoire, le Mouvement sahraoui pour la paix avait déjà salué la nouvelle position de l’Espagne sur la question du Sahara.




L’organisation, dont le siège est à Madrid, a lancé également un appel à l’adresse de l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU, Staffan de Mistura.

Le Mouvement sahraoui pour la paix qui a lancé un appel pour «tout mettre en œuvre pour arrêter l’effusion de sang, réimposer le respect du cessez-le-feu auquel le groupe séparatiste armé qui se fait appeler le Polisario s’est unilatéralement soustrait et à reprendre le processus politique qui est au point mort depuis mai 2019».

Le Mouvement sahraoui pour la paix, qui depuis sa création en avril 2020 est à la recherche d’un rôle dans le règlement du conflit artificiel au Sahara marocain, a réitéré sa «détermination à participer à tout processus politique menant à un accord final réaliste, acceptable et réalisable».