Algérie: nouvelle mise en garde de Saïd Chanegriha au Maroc

Algérie: nouvelle mise en garde de Saïd Chanegriha au Maroc




En crise avec le Maroc, le général de corps d’Armée Saïd Chanegriha, chef d’État-major de l’Armée nationale populaire (ANP) avertit tous ceux qui « s’aventurent » à porter atteinte à l’intégrité territoriale de l’Algérie, à l’unité de son peuple et à sa souveraineté nationale.

Dans un discours prononcé jeudi dernier devant les cadres et les personnels du Commandement des Forces terrestres, Saïd Chanegriha hausse le ton.

« L’Algérie saura, en contrepartie, comment riposter avec force à tous ceux qui s’aventurent à porter atteinte à son intégrité territoriale, à son unité populaire et à sa souveraineté nationale, et avancera, avec des pas sûrs, dans son glorieux parcours et son noble projet, celui d’être ce qu’elle veut devenir et non ce que l’on veut qu’elle devienne », a-t-il mis en garde, sans toutefois nommer le Maroc que l’Algérie perçoit comme « un potentiel ennemi » avec qui elle a rompu les relations le 24 août dernier.




Les Algériens « sont conscients que l’Algérie, grande de par ses positions immuables, n’a jamais été appréciée, ni elle le sera, par certaines parties conspiratrices, et que les tentatives de chantage, de déstabilisation et d’épuisement, auxquelles elle fait face, ne visent qu’à faire obstacles à ses potentialités et facteurs de sa puissance », a poursuivi le général de corps d’Armée.

Il a ajouté que son pays « possède de véritables potentialités qui lui assurent non seulement un climat de stabilité et de prospérité, mais aussi une place importante sur le plan régional et international ».

Dans un tout autre discours tenu depuis la base militaire de Bordj-Badji-Mokhtar il y a quelques jours, Saïd Chanegriha avait clairement accusé le Maroc de « tentatives délibérées des mercenaires de semer la discorde et la division » entre Algériens mais aussi entre le peuple et son Armée.