Un individu condamné à 4 ans de prison pour avoir manqué de respect au roi Mohammed VI

Un individu condamné à 4 ans de prison pour avoir manqué de respect au roi Mohammed VI




Le militant rifain, Rabia Ablaq, a été condamné à quatre ans de prison par le tribunal de première instance d’Al Hoceima pour avoir manqué de respect au roi Mohammed VI dans plusieurs publications sur les réseaux sociaux. Rabia Ablaq, 35 ans, est accusé d’avoir « manqué de respect à l’institution constitutionnelle suprême du royaume (le roi) par voie électronique ». En vertu de l’article 179 du Code pénal marocain, il a été condamné à quatre ans de prison et à verser une amende de 20 000 dirhams (1 879 euros), fait savoir l’agence de presse espagnole EFE. Selon son avocat, Abdelmajid Azeriah, Rabia Ablaq a été jugé pour avoir critiqué la gestion du monarque à travers plusieurs publications sur Facebook et YouTube.




Des publications qui dénonçaient la corruption dans le royaume du Maroc, laquelle, estime l’avocat, doit être combattue à tous les niveaux, « même au palais royal ». Le militant du Rif et son avocat ont confié qu’ils feront appel de cette décision qu’ils considèrent comme « contraire à la liberté d’expression ». Mardi dernier, Human Rights Watch (HRW) a demandé au Royaume du Maroc d’abandonner les poursuites contre Rabia Ablaq, qui était l’un des leaders du mouvement Hirak du Rif en 2017. Il avait été arrêté et condamné la même année à cinq ans de prison pour « diffamation » et « usurpation du titre de journaliste ». En 2020, Rabia Ablaq obtient une grâce royale et est libéré après plusieurs grèves de la faim en prison.