Espagne: le juge Rafael Lasala fait pression pour auditionner le fils de Brahim Ghali

Espagne: le juge Rafael Lasala fait pression pour auditionner le fils de Brahim Ghali




En Espagne, le juge d’instruction Rafael Lasala fait pression pour auditionner le fils de Brahim Ghali, El Ouali Sidi Mustapha.

Il a sommé la délégation du Front Polisario à Madrid de lui fournir, dans un délai de trois jours, l’adresse actuelle d’El Ouali Sidi Mustapha, rapporte un média à la région de La Rioja, où le chef des milices séparatistes armées du Polisario a été hospitalisé.

Le juge travaille aussi sur une autre piste. Il a ordonné à la police de Vitoria, au Pays basque, de vérifier si l’adresse que lui a fournie, en octobre 2021, la Préfecture de police supérieure d’Aragon est bien celle du fils du chef du groupe séparatiste armé Polisario.

Le juge d’instruction Rafael Lasal a commencé à s’intéresser à El Ouali Sidi Mustapha, au début de ce mois.




Il veut l’entendre pour savoir si c’est lui qui, le 18 avril 2021, avait enregistré son père avec un faux passeport à l’hôpital de San Pedro de Logroño.

Pour rappel, en octobre dernier, des médias ibériques avaient affirmé que le fils du chef du Polisario était entré, le 18 avril 2021, illégalement en Espagne, sans passer par le traditionnel contrôle des passagers à la base militaire de Saragosse.

Cinq jours plus tard, le ministère de l’Intérieur, qui est dirigé par le socialiste Fernando Grande-Marlaska, lui accordait une carte de résidence valable jusqu’au 14 mars 2026.

Une information qui a été fournie alors par la brigade de la préfecture de police d’Aragon au juge d’instruction du tribunal d’instruction n°7 de Saragosse, le juge d’instruction Rafael Lasala.