(Vidéo) Le Maroc est déterminé à pénétrer le marché du Gaz naturel liquéfié

(Vidéo) Le Maroc est déterminé à pénétrer le marché du Gaz naturel liquéfié




Lors du point de presse tenue à l’issue du Conseil du gouvernement, le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baïtas, a affirmé que le Maroc est déterminé à accéder au marché du Gaz naturel liquéfié.

« Le Royaume du Maroc oeuvre pour assurer son approvisionnement en gaz naturel et en énergie, plus globalement », a assuré Mustapha Baïtas, en marge de la réunion du Conseil du gouvernement.

Mustapha Baïtas a en effet noté que le Royaume du Maroc planche sur l’élaboration d’une vision qui lui permettra d’être à l’abri de toutes les fluctuations que peut connaître le marché, soulignant qu’il a émis des appels à manifestation d’intérêt dans ce sillage.

« Le Maroc est déterminé à pénétrer le marché du Gaz naturel liquéfié (GNL), qui sera l’un des axes les plus importants du partenariat stratégique entre le Maroc et l’Espagne », a révélé le porte-parole du gouvernement.




Depuis l’adoption de la déclaration conjointe au terme des discussions entre SM le Roi Mohammed VI et le président du gouvernement espagnol Pedro Sánchez, les relations hispano-marocaines se consolident « à pas réguliers » en vue de mettre en œuvre toutes les exigences énoncées dans les délais convenus, a par ailleurs fait savoir Mustapha Baïtas.

Mustapha Baïtas a noté que l’Espagne a décidé de permettre au Royaume du Maroc de se fournir à travers le tuyau du Gazoduc Maghreb Europe (GME) reliant l’Algérie à l’Espagne via le Royaume du Maroc, assurant que ce gaz ne proviendra pas d’Algérie, avait rapporté l’agence de presse française AFP.

Le Royaume du Maroc va donc pouvoir acheter du Gaz naturel liquéfié sur les marchés internationaux, se le faire livrer en Espagne où il sera regazéifié et le recevoir par la suite via le Gazoduc Maghreb Europe.

« En aucun cas le gaz acquis par le Maroc ne sera d’origine algérienne », a alors assuré mercredi soir le ministère espagnol de la Transition écologique.