L’Espagne prolonge la fermeture de ses frontières terrestres avec le Maroc jusqu’au 15 mai

L’Espagne prolonge la fermeture de ses frontières terrestres avec le Maroc jusqu’au 15 mai




Les Marocains et Espagnols qui attendent la réouverture des frontières terrestres entre le Royaume du Maroc et l’Espagne doivent s’armer de patience. La fermeture, décrétée depuis le 13 mars 2020, sera prolongée de deux semaines de plus. «Le temps que les conditions pour la réouverture ordonnée et progressive des postes terrestres» de Ceuta et Melilla soient terminées, précise ce samedi 30 avril le ministère espagnol de l’Intérieur dans un ordre publié au Bulletin officiel. Une décision qui coupe court aux spéculations, largement relayées par des médias marocains et ibériques, sur un retour à la normale le 2 mai. La fermeture au moins jusqu’au 15 mai serait la conséquence de «divergences» entre les négociateurs marocains et espagnols.




Il y a des divergences sur l’opportunité de la réactivation de la douane commerciale à Melilla, qui est fermée depuis le 1er août 2018, et l’installation pour la première fois d’une autre à Ceuta. Deux pas que la partie marocaine n’est pas encore disposée à franchir. Ils seraient interprétés comme une reconnaissance de la souveraineté espagnole sur les deux villes, indiquent des médias à Madrid. La déclaration conjointe, qui a été publiée le 7 avril au terme des entretiens entre le roi Mohammed VI et Pedro Sanchez, insiste sur «la pleine normalisation de la circulation des personnes et des marchandises (qui) sera rétablie de façon ordonnée, y compris des dispositifs appropriés de contrôle douanier et des personnes au niveau terrestre et maritime».