Algésiras fin prêt pour l’Opération Marhaba 2022

Algésiras fin prêt pour l’Opération Marhaba 2022




Le Maroc et l’Espagne se préparent pour l’Opération Marhaba 2022, après deux années consécutives d’annulation par le Maroc pour raison de crise sanitaire et diplomatique.

Le port d’Algésiras, l’un des ports les plus empruntés par les Marocains d’Europe pour rejoindre le Maroc en été, s’active aussi pour le bon déroulement de cette opération.

L’annulation de l’Opération Marhaba en 2020 et 2021 a fait perdre au port d’Algésiras 10 millions de passagers et deux millions de véhicules, selon les données de l’Autorité portuaire de la baie d’Algésiras (APBA).

Après la reprise du trafic maritime de passagers entre le Maroc et l’Espagne le 12 avril, les autorités espagnoles ont donné le feu vert pour lancer les préparatifs de l’Opération Marhaba 2022, rappelle ABC.




La nouvelle a été accueillie avec enthousiasme par les ports d’Algésiras et de Tarifa qui ont déjà repris les liaisons maritimes de passagers avec les ports de Tanger Med et Tanger Ville.

Les trois mois de l’Opération Transit (15 juin au 15 septembre) vont apporter une bouffée d’air frais aux 13 agences de voyage du port d’Algésiras.

« Ces mois sauvent la saison. Chaque Opération Marhaba génère environ 30 millions d’euros de profit pour les agences de voyages », a déclaré Juan Parade, le président de l’Association des agences de voyages du port d’Algésiras.

Pendant les dix premiers jours après la reprise du trafic, 26 698 personnes et 3 927 véhicules ont embarqué depuis Algésiras et Tarifa à destination de Tanger, et 18 380 voyageurs et 1 754 véhicules ont débarqué.




Des chiffres encore modestes au regard du volume de voyageurs enregistré par les deux ports avant la pandémie, mais ils devraient commencer par monter cette semaine, après la fin du mois du Ramadan.

Le président de l’institution portuaire, Gerardo Landaluce, a assuré que tout est fin prêt pour l’Opération Marhaba 2022.

« Tout a été remis progressivement en état de fonctionnement », a expliqué Gerardo Landaluce. Le président de l’institution portuaire a souligné que les ports d’Algésiras et de Tarifa « représentent plus de 70 % du trafic de l’Opération Marhaba, ce qui est aussi une énorme responsabilité ».

En 2019, 3,3 millions de voyageurs et plus de 760 000 véhicules ont transité par les ports espagnols dans le cadre de l’Opération Marhaba 2019.