(Vidéo) Une enseignante israélienne met en avant la cuisine marocaine et la darija

(VIDÉO) UNE ENSEIGNANTE ISRAÉLIENNE MET EN AVANT LA CUISINE MAROCAINE ET LA DARIJA

Ruti Ben Ami, enseignante israélienne, construit le pont entre la langue arabe et la cuisine marocaine. Elle rêve d’une véritable paix entre les Juifs et les Arabes.




« Mon père et ma mère sont originaires du Maroc. Mon époux aussi. Mes parents parlaient uniquement l’arabe à la maison, seulement dans le dialecte marocain (darija) », confie celle qui a enseigné l’arabe pendant pus de 40 ans.

Elle raconte que ses quatre autres sœurs et elle ont appris la cuisine marocaine de leur défunte mère.

Cette maman de trois enfants dit savoir cuisiner les mets marocains comme harira, salade, vermicelle au poulet, tajine, etc.

« J’aime beaucoup le Maroc. J’ai été là-bas trois fois et je me sentais comme chez moi », a-t-elle dit.

Pour Ruti Ben Ami, la langue est un pont pour construire la paix voire le dialogue.

« Si tu comprends ta langue, je peux communiquer avec toi et te comprendre », est-elle persuadée.

Elle rêve d’une réelle paix entre les Juifs et les Arabes dans le monde entier, particulièrement avec le monde arabe.