Le Maroc sanctionné par la FIFA

Le Maroc sanctionné par la FIFA




Plusieurs sélections africaines, dont celle du Maroc, ont écopé des sanctions à la suite des barrages des éliminatoires de la Coupe du monde 2022.

Le royaume devra payer une amende de 300 000 dirhams pour les incidents lors du match retour de cette phase à Rabat.

La commission de discipline a infligé cette sanction au Maroc, en raison des « jets de projectiles, utilisation de feux d’artifice et escaliers bloqués » au retour, explique la FIFA, précisant qu’elle s’inscrit dans la politique de tolérance zéro vis-à-vis de la discrimination et de la violence dans le football.

La RDC quant à elle, écope d’une amende plus lourde (125 000 francs suisses) pour des incidents plus graves survenus lors du match contre les Lions de l’Atlas, à Kinshasa.

Parmi les sanctions prononcées, figure celle qui concerne le Sénégal.




Ceci suite à l’attitude hostile du public lors de la rencontre retour contre l’Égypte au Stade Abdoulaye Wade.

Le pays écope d’un match à huis clos et une amende de 175 000 francs suisses. La FIFA évoque la « non-application des règles de sécurité existantes et absence de maintien de l’ordre dans le stade, envahissement du terrain, jet de projectiles, allumage de feux d’artifice, utilisation de pointeurs laser et utilisation d’objets destinés à transmettre un message non approprié à un événement sportif (bannière offensante). »

L’Égypte, elle, écope d’une amende de 6 000 francs suisses en raison du comportement de ses joueurs à l’aller.

Même sanction contre l’Algérie, qui devra elle aussi payer 3 000 francs suisses d’amende en raison du comportement de ses supporters à Blida face au Cameroun (« jets de projectiles et utilisation de feux d’artifice »).