Voici pourquoi le Maroc refuse d’ouvrir les frontières de Sebta et Melilla

Voici pourquoi le Maroc refuse d’ouvrir les frontières de Sebta et Melilla




Le Royaume du Maroc a décidé de maintenir fermées les frontières avec Ceuta et Melilla pendant un mois, après la décision de l’Espagne de prolonger la même mesure pendant 15 jours.

Le Royaume du Maroc a pris la décision de prolonger d’un mois la fermeture des frontières avec Ceuta et Melilla parce qu’il ne serait pas disposé à rouvrir la douane commerciale à Melilla et à créer une nouvelle à Ceuta, ont indiqué de sources proches du dossier à La Razón.

Selon les mêmes sources, le Royaume du Maroc ne trouve pas d’objection à la réouverture des frontières pour permettre la libre circulation des personnes.

Mais le problème résiderait dans la circulation des biens en raison de ses revendications sur les deux villes autonomes.

Rabat préfère que les marchandises passent par ses ports à proximité de Ceuta et Melilla, une solution qui risque d’asphyxier davantage les deux villes.

Depuis la reprise des relations diplomatiques avec l’Espagne, le Royaume du Maroc a mis en veilleuse ses intentions sur les deux villes occupées, mais n’a pas renoncé totalement à ce projet pour autant.