The Guardian accuse le Maroc d’espionnage

« The Guardian » accuse le Maroc d’espionnage




Le Maroc serait l’auteur d’espionnage à l’aide de Pegasus sur plus de 200 téléphones portables espagnols en 2019, selon un rapport du réseau de journalistes Forbidden Stories publié mardi par le journal britannique The Guardian.

« Les sélections des plus de 200 numéros de téléphone ciblés auraient été effectuées par le Maroc en 2019, dans une base de données comprenant plus de 50 000 numéros d’individus… », a indiqué le rapport, soulignant que rien n’indique que le piratage a été réalisé avec Pegasus, un logiciel d’espionnage israélien qui permet d’accéder aux appels, aux messages, aux photos et même aux e-mails d’un téléphone.

Le gouvernement espagnol a annoncé que les téléphones portables du président du gouvernement Pedro Sanchez et de la ministre de la Défense, Margarita Robles, ont été piratés à l’aide de Pegasus, en mai 2021 pour l’un et en juin de la même année pour l’autre.

Une période qui coïncide avec l’entrée massive de migrants marocains à Ceuta, rappelle Antena3, précisant que le procureur du roi a déjà déposé une plainte contre X devant l’Audience nationale.