Le projet de gazoduc Nigeria-Maroc est sur la bonne voie

Mustapha Baïtas : Le projet de gazoduc Nigeria-Maroc est sur la bonne voie




Le projet de gazoduc Nigeria-Maroc est sur la bonne voie, conformément à la vision des deux chefs d’État, a affirmé, jeudi, le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baïtas.

Intervenant lors d’un point de presse à l’issue du Conseil du gouvernement, réuni sous la présidence du chef du gouvernement Aziz Akhannouch, Mustapha Baïtas a relevé que le projet de gazoduc Nigeria-Maroc s’inscrit dans le cadre d’un partenariat stratégique entre les deux pays, conformément à la vision tracée par le roi Mohammed VI et le président nigérian Muhammadu Buhari.

Les études réalisées ou en cours de réalisation portent notamment sur l’ingénierie du projet, a fait savoir le ministre.




Le porte-parole du gouvernement a précisé que les nouvelles études concernent les questions environnementales et sociales.

À rappeler que le Maroc et le Fonds de l’OPEP pour le développement international (OPEC Fund) ont récemment procédé à la signature de la documentation juridique relative au financement d’une partie de la deuxième phase des études d’avant-projet détaillées du projet de gazoduc Nigeria-Maroc, qui vise à devenir un catalyseur du développement économique dans la région de l’Afrique Nord-Ouest.

«Nadia Fettah, ministre de l’Économie et des finances a procédé, par échange de correspondance, avec Abdulhamid Al khalifa, directeur général de l’OPEC Fund et Amina Benkhadra, directrice générale de l’Office National des Hydrocarbures et des Mines, à la signature de la documentation juridique relative au financement, d’un montant de 14,3 millions de dollars.




Ce montant de 14,3 millions de dollars a été accordé par le Fonds de l’OPEP pour le développement international (OPEC Fund) à l’Office National des Hydrocarbures et des Mines au titre de sa contribution au financement de la deuxième phase de l’étude d’avant-projet détaillée du Gazoduc reliant le Nigeria et le Royaume du Maroc (Projet NMGP)», avait indiqué le ministère de l’Économie et des finances dans un communiqué.

L’étude, qui a été cofinancée avec la Banque Islamique de développement (BID), consiste à élaborer la documentation pour l’exécution du projet du Gazoduc Nigeria-Maroc et à finaliser les analyses techniques, financières et juridiques y afférentes.