Le Maroc propose son aide au Burkina Faso pour sauver les mineurs coincés

Le Maroc propose son aide au Burkina Faso pour sauver les mineurs coincés




Le Royaume du Maroc propose d’apporter son aide pour sauver huit mineurs bloqués depuis près d’un mois dans les sous-sols de Perkoa au Burkina-Faso.

Toutes les tentatives de sauvetage ont pour l’instant échoué. Six Burkinabè, un Zambien et un Tanzanien sont bloqués depuis le 16 avril dans une galerie souterraine de la mine de zinc de Perkoa, à une centaine de kilomètres à l’ouest de Ouagadougou, la capitale du Burina-Faso.

Selon le gouvernement, « l’Union européenne et le Maroc proposent d’appuyer le Burkina Faso dans cette opération de sauvetage des huit mineurs de Perkoa.

Le gouvernement burkinabè a déjà transmis à ses partenaires la liste des besoins notamment en matériels techniques et en ressources humaines ». Sur le site de la mine, les travaux de pompage de l’eau ayant inondé la galerie souterraine se poursuit.




« Il y a des avancées significatives dans les travaux de recherche des mineurs coincés dans les sous-sols de la mine de zinc », a affirmé devant la délégation gouvernementale, le directeur général de la mine de Perkoa, Hein Frey.

La chambre dans laquelle pourraient se trouver les mineurs est à 580 mètres.

« Aucun effort n’est de trop », a souligné, à cette occasion, le ministre des Mines et des Carrières qui a en outre annoncé l’arrivée dans les prochaines heures d’autres appareils de pompage.

Dimanche dernier, à l’occasion de la fête du Travail, le Premier ministre burkinabè Albert Ouédraogo a effectué une visite sur le site où il a promis une enquête pour situer les responsabilités dans l’inondation de la mine.