Le vice-président exécutif de la Commission européenne en visite au Maroc

Le vice-président exécutif de la Commission européenne en visite au Maroc du 10 au 12 mai




Le vice-président exécutif de la Commission européenne, M. Valdis Dombrovskis, a entamé une visite de travail de 3 jours au Royaume du Maroc pour renforcer les relations entre Rabat et Bruxelles, a annoncé l’Exécutif européen.

Le vice-président européen discutera avec les responsables marocains des moyens de consolider les relations commerciales maroco-européennes et assistera à la 31e réunion annuelle de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) à Marrakech.

La visite à Marrakech rappellera l’importance des relations entre l’UE et le Maroc et l’engagement de l’UE en faveur de relations fortes avec ses voisins, compte tenu notamment de l’impact de la guerre en Ukraine sur la sécurité alimentaire mondiale, indique la Commission, relevant que l’UE a récemment annoncé une enveloppe de 225 millions d’euros pour aider ses partenaires du voisinage méridional à faire face aux conséquences de la hausse des prix des denrées alimentaires et des produits de base dans la région.




M. Valdis Dombrovskis échangera également avec ses interlocuteurs marocains sur le renforcement des liens commerciaux et rencontrera la Confédération générale des entreprises au Maroc (CGEM) et Business Europe.

Le vice-président exécutif de la Commission européenne, qui représentera la Commission européenne lors de la réunion annuelle de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, devra également rencontrer la présidente de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, Odile Renaud-Basso, assister à la session plénière principale et prendre part à une table ronde de haut niveau sur l’impact de la guerre en Ukraine.

M. Valdis Dombrovskis prononcera par ailleurs un discours sur le rôle de la finance par le capital durable dans les économies émergentes et organisera une série de réunions bilatérales sur le commerce, notamment sur la modernisation de l’accord commercial bilatéral, l’environnement des entreprises et des investissements, ainsi que l’impact de la guerre en Ukraine.