Sahara marocain: l’Algérie a trouvé une nouvelle façon de se venger de l’Espagne

Sahara marocain: l’Algérie a trouvé une nouvelle façon de se venger de l’Espagne




En Espagne, des sources policières se disent préoccupées par le nombre de réfugiés syriens, afghans et bangladais qui arrivent, depuis les côtes algériennes, vers Almeria et Murcie, rapporte le média The Objectif. Le nombre des migrants de ces trois nationalités est estimé à 1 000 personnes, en seulement quelques semaines. Un chiffre important comparé aux 4 000 Algériens ayant atteint la péninsule en 2021 à bord de 400 embarcations de fortune, relèvent les mêmes sources policières. «La Police situe le début de ces flux migratoires entre fin mars et début avril ; peu de temps après que, le gouvernement de Pedro Sánchez ait annoncé son soutien au plan marocain d’autonomie au Sahara occidental», note la publication en ligne The Objectif.




«Face à la nouvelle entente entre Madrid et Rabat, l’Algérie a réagi avec force, rappelant son ambassadeur en Espagne pour des consultations avec effet immédiat», souligne The Objectif. Les sources policières espagnoles consultées parlent d’une «pression migratoire silencieuse exercée par l’Algérie», appelée «à devenir une tendance habituelle dans les mois à venir». Pour rappel, le secrétaire général du ministère algérien des Affaires étrangères, Chakib Rachid Kaïd, a déjà annoncé la couleur, affirmant que son pays «va réviser tous les accords avec l’Espagne, dans tous les domaines, pour voir comment la relation évolue à l’avenir», après l’appui du président du gouvernement espagnol Pedro Sánchez à l’initiative marocaine d’autonomie au Sahara marocain.