Al-Ahly contre la tenue de la finale de la Ligue des champions d’Afrique au Maroc

Al-Ahly saisit le Tribunal arbitral du sport contre la tenue de la finale de la Ligue des champions d’Afrique au Maroc




Le club égyptien d’Al-Ahly a annoncé avoir saisi le Tribunal arbitral du sport (TAS), pour contester la décision de tenir la finale de la Ligue des champions africaine au Royaume du Maroc.

Dans un communiqué, la formation a exprimé sa volonté de «demander justice dans la crise du stade accueillant la finale de la Ligue africaine des champions, en réponse au refus de la Confédération africaine des sports (CAF) d’organiser la rencontre sur un terrain neutre», qui ne serait dans aucun des pays dont seront issus les clubs qualifiés.

L’équipe égyptienne a ajouté qu’elle allait «demander des procédures urgentes pour régler l’affaire avant la date fixée pour le match, d’autant plus que dans sa décision rendue, la CAF a déclaré confier l’organisation du match à un certain stade, ajoutant être en train d’étudier la possibilité que le match final puisse se dérouler suivant l’ancien système, en aller-retour».




Al-Ahly a exprimé son espoir que «la CAF, soucieuse de ne pas entraver la justice, est attendue pour accepter les procédures urgentes et la soumission des documents nécessaires au Tribunal international du sport, afin que cette affaire puisse être tranchée et que justice soit rendue rapidement».

Le club a ajouté que «déléguer l’organisation du match final à un stade particulier pour la deuxième année consécutive peut impliquer de donner à l’une des équipes l’avantage de jouer sur son terrain, au milieu de ses supporters, en violation à des obligations légales et réglementaires».

Pourtant, la CAF s’est basée dans la désignation du stade sur l’existence d’une seule offre pour accueillir le match, celle du Maroc, après que le Sénégal a décidé de retirer la sienne.